dimanche 18 décembre 2016

Mon expérience avec la poudre de shikakai

Les shampoings agressifs du commerce qui laissent les cheveux complètement secs et dévitalisés, cela fait un bout de temps que c'est fini pour moi. Je me suis mise au shampoing 2 en 1 "low poo" (que je commercialise désormais à Dakar)  depuis quelques années déjà et j'en suis très satisfaite. Ayant envie de neuf, j'ai décidé de tester le lavage à la poudre de shikakai qui a la propriété de bien laver les cheveux en les laissant tout doux. J'avais déjà tenté le lavage au khassoul il y a environ 3 ans, ce n'était pas mal mais je trouvais tout cela peu pratique et trop fastidieux pour l'impatiente que j'étais. 
Pour le shikakai je me suis mise à un lavage plus organisé et finalement ce n'était pas si long. J'en ai eu pour 10 minutes le temps du shampoing. Le petit mélange qui m'a donc servi de shampoing végétal se compose de : 

  • 3 cuillères à soupe de poudre de shikakai 
  • 1 cuillère à soupe de poudre d'ortie piquante
  • 1 cuillère à soupe de miel 
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • De l'eau chaude ajoutée au fur et à mesure de sorte à éviter les grumeaux et à obtenir une pâte de la consistance d'une pâte à crêpes.
Et voilà le résultat !



Comme vous le constaterez c'est en effet très facile à préparer. Je laisse la pâte poser 5 minutes. 
Pour le shampoing il suffit de se mouiller les cheveux puis de se passer cette pâte sur le cuir chevelu en massant doucement. Je presse aussi les longueurs avec le produit qui s'écoule sur les cheveux mouillés. Il est déconseillé de laisser la pâte agir sur le cuir chevelu plus de 5 minutes. Après rinçage, les cheveux ne sont pas secs du tout mais ils ne sont pas démêlés non plus ! Pour ma part j'ai dû bien me démêler les cheveux, les natter avant de les laver pour éviter les noeuds. Après le shampoing je n'ai pas sauté l'étape du masque car je ne considère pas la préparation au shikakai comme un soin.

En conclusion, j'ai aimé le shikakai et ai décidé de l'adopter quelques temps. L'étape du shampoing est peut-être moins ludique et moins glamour mais les cheveux sont bien propres sans effort et pour pas cher. Par-contre pour la douceur je préfère encore mon shampoing 2 en 1 habituel qui lui me laissait les cheveux mieux gainés et faciles à démêler. J'en suis pour l'instant à mon 3ème shampoing végétal, je continue mon expérience pour observer les effets sur mes cheveux à plus long terme.
Read More

mercredi 23 novembre 2016

3 bonnes raisons de ne PAS Big-choper !

Afficher l'image d'origineA la question "Comment faire pour retourner au naturel", la réponse de certaines est souvent "Il faut d'abord big-choper!". C'est-à-dire se couper les cheveux d'abord et entretenir ce qui pousse après. Cela parait être la seule alternative, qui d'ailleurs empêche beaucoup de filles de sauter le pas. Et pour cause, "big-choper" immédiatement veut dire cheveux très courts et gestion d'une nouvelle texture qu'on ne comprend pas forcément tout de suite. 
Eh bien cet article a pour but de démontrer que pour retourner au naturel, on peut faire le choix d'oublier les ciseaux un moment et en voici 3 bonnes raisons ! 
         1.   On apprend à savoir quels produits nous vont effectivement 

Quand on arrête le défrisage on se confronte à une nouvelle réalité capillaire. On se découvre une texture qu'on ne connait pas et dont on ne sait pas forcément s'occuper, ni avec quels produits la traiter. Les filles qui "big-chopent" apprennent sur le tas ou par procuration en regardant les youtoubeuses, bloggeuses, etc. De ce fait les débuts peuvent être difficiles, certaines sont sujettes à des désastres capillaires car elles apprennent encore. Quand on choisit de ne pas couper ses cheveux, on a la possibilité de réaliser plusieurs tests sur les racines et/ou les longueurs, puis si les cheveux réagissent mal, il y a encore possibilité de camoufler ou de se rattraper.

         2.    On apprend les bons gestes  

Usage non abusif du peigne, démêlage aux doigts, hydratation, protection, pas évident de manipuler les cheveux correctement au départ. Se laisser un temps de transition plus long c'est apprendre ces gestes qui feront qu'après avoir coupé les longueurs défrisées, la chevelure sera mieux entretenue. C'est l'occasion de s'entrainer à cajoler ces fameuses pointes avec des coiffures adéquates par exemple, même si ces pointes n'auront plus la même texture. La grosse contrainte lorsqu'on ne big-chope pas de suite, c'est qu'il faut être au top niveau démêlage. Les longueurs lisses auront tendance à s'emmêler avec les racines crépues. Il faut alors s'armer de patience, et très vite on adopte la technique du démêlage aux doigts, puis on finit par  maitriser les bonnes techniques qui resteront très utiles par la suite.

         3.   On a le temps de gagner un peu de longueur 

Ce point est pour celles qui n'aiment pas forcément les cheveux très courts. En ne big-chopant pas immédiatement, elles gagnent un peu de longueur et pourront exécuter quelques coiffures qui leur conviendront mieux.


En résumé, plus le temps de transition est long et plus on apprend à connaitre ses cheveux. L'entretien des cheveux crépus parait très facile en regardant les youtoubeuses, et ça l'est, mais après un petit temps d'apprentissage. Beaucoup big-chopent, n'arrivent pas à s'occuper de leurs cheveux, se disent alors "ce n'est pas pour moi" et se défrisent à nouveau. C'est surtout dans un tel cas qu'une longue transition peut être bénéfique.
Personnellement j'ai fait environ 3 ans de transition car c'est ce qui me convenait le mieux et je peux dire que la situation était tout à fait gérable. A chacune d'adopter la méthode qui la satisfait le mieux!
Read More

vendredi 9 septembre 2016

Mieux comprendre son alopécie de traction

Nous avons presque toutes vécu une période où nous ne savions absolument pas nous occuper de nos cheveux. Et même si beaucoup d'entre nous ont repris de bonnes résolutions, il reste parfois des séquelles de la mauvaise époque. L'alopécie de traction en est une et elle peut se montrer persistante. Il s'agit d'une perte de cheveux au niveau du front qui peut même s'étendre sur tout le pourtour de la tête selon les cas. C'est un sujet qui revient souvent auprès de mes clientes donc j'ai décidé d'en faire un article en suivant comme d'habitude un plan qui rappelle d'abord une liste non exhaustive de causes possibles puis quelques solutions efficaces.


Alopécie de traction : les origines et facteurs aggravants

Elles sont diverses, beaucoup proviennent de mauvaises habitudes et d'autres chutes de cheveux sont d'ordre médical (carences, dérèglement hormonaux, etc.). Nous n'aborderons pas ces dernières origines dans cet article. Si malgré le fait que vous manipuliez très bien vos cheveux vous observez toujours une chute, pensez à vous faire un bilan médical pour identifier un potentiel problème interne.
Parmi les habitudes qui peuvent engendrer une alopécie de traction: 

  • Les tresses trop fines : j'ai dit mille et une fois les conséquences des tresses fines et trop serrées sur ce blog, mais la répétition est pédagogique! Espacez vos tresses, faites les plus grosses, moins serrées. Beaucoup de coiffeuses commettent l'erreur en tressant les cheveux du pourtour de la tête de prendre une petite quantité de cheveux et d'y accrocher une grosse pièce de mèche. Eh bien c'est tout le contraire qu'elles devraient faire. Les cheveux au niveau du pourtour sont déjà naturellement plus fragiles car assez fins. Le fait d'y accrocher des mèches va ajouter un poids et si la pièce de mèche est trop grosse, les cheveux vont devoir supporter un poids trop lourd et ils se casseront à force car vous les aurez arraché à petit feu. Si vous voulez vous tresser avec des rajouts, prenez plutôt une bonne quantité de cheveux sur la zone frontale et accrochez-y moins de mèches pour que la tresse ne soit pas trop lourde à supporter. D'aucun diront que ça fait moins joli, moi je dis que peu de gens dans votre entourage remarqueront la différence si la tresse est bien faite.

  • Les chignons trop serrés : c'est à peu près la même histoire que les tresses.. Évitez de trop serrer vos chignons au risque d'appliquer une tension trop forte au niveau des cheveux du pourtour. Évitez aussi de faire tout le temps les mêmes coiffures pour ne pas faire "souffrir" les mêmes parties de la chevelure qui finiront par se fragiliser et peut-être tomber. 

    • Le peigne : lorsqu'il est mal utilisé cet outil est un des pires ennemis des cheveux de type Afro. Si vous vous défrisez les cheveux le problème est quand même moins grave. Personnellement le peigne est pour moi un ustensile tout à fait dispensable et c'est peu de le dire. Si vous vous ne concevez pas de vous en passer, tentez au moins de l'utiliser correctement. On ne peigne pas des cheveux à sec, c'est-à-dire que pour pouvoir être peignés, vos cheveux doivent avoir été hydratés et nourris au préalable ou alors vous devez les avoir enduits d'un produit démêlant. Si vous souffrez d'une alopécie de traction, le peigne va aggraver votre problème si vous l'utilisez au niveau des zones atteintes alors limitez-en l'utilisation. A la place ordonnez juste vos cheveux devant avec une brosse à dent.

    • Dormir sans se couvrir la tête : Eh oui c'est important. Couvrez-vous la tête d'un foulard fait d'une matière qui n'absorbe pas l'hydratation. La matière phare est le satin. Si vous dormez sans vous couvrir la tête vos cheveux vont frotter sur l'oreiller, se dessécher, s'emmêler et se casser. 

    • Le manque d'hydratation : comme je le dis souvent, hydrater les cheveux les assouplit et limite la casse. Évitez ainsi d'utiliser des produits capillaires asséchant comme certains gels par exemple.

    Alors des produits à vous recommander? Pour moi les gestes priment toujours sur les produits, mais quand les bonnes habitudes sont prises, des huiles essentielles stimulatrices de la pousse peuvent aider: ail, menthe poivrée, arbre à thé, eucalyptus, etc. Une à 2 gouttes à diluer dans une cuillère à café d'huile végétale légère et appliquer en massage sur les zones atteintes. Saine et belle propose en soins personnalisés à Dakar des huiles stimulatrices de ce genre, il suffit de remplir le questionnaire

    Attention, dans certains cas le cheveu peut ne plus pousser malgré vos efforts car le bulbe est atteint. Pour savoir s'il est atteint ou non, vous pouvez passez vos doigts délicatement sur la zone d'alopécie. Si vous sentez un duvet, il y a encore espoir que les cheveux repoussent.


    Read More

    mardi 16 août 2016

    Le miracle de la 4D Spin Tosowoong spin brush

    J’ai déjà parlé en long et en large des bienfaits des éponges Konjac sur la peau. Ces accessoires font des merveilles quant ’au nettoyage, sont peu chers et très faciles d’utilisation. Les éponges Konjac améliorent certainement l’état de la peau à imperfections, mais il faut avouer que certains microkystes peuvent toujours lui résister.

    C’est là qu’intervient la brosse Tosowoong, partenaire de choc de l’éponge Konjac ! Un nettoyage en profondeur, une peau lissée et des pores dégorgés moins apparents sur le long terme.
    Il existe deux types de brosse Tosowoong : la brosse à usage manuel et celle fonctionnant à piles « 4D Spin Tosowoong Spin brush ». C’est sur cette dernière que porte cet article même si la première jouit aussi d’une excellente réputation au sein de la blogosphère.

    La 4D Spin Tosowoong Spin brush  effectue des mouvements vibratoires et rotatoires qui selon la marque assurent un massage du visage pour améliorer la circulation. La finesse des poils et leur densité permet de libérer chaque pore des impuretés qu’il contient. N’oublions pas qu’un pore bouché est un pore dilaté et donc apparent. Lorsque les pores sont nettoyés, ils ont donc tendance à se resserrer. Mais attention, même avec la brosse Tosowoong, ce processus peut prendre du temps car il dépend aussi d’autres facteurs : les gènes, la qualité et la température de l’eau de rinçage par exemple (ayez tendance à rincer votre visage à l’eau fraiche après lavage), l’alimentation, etc.


    La 4D Spin Tosowoong Spin brush est très douce et convient même aux peaux sensibles comme la mienne. Vous pouvez donc l’utiliser tous les jours en l’alternant matin/soir avec une éponge Konjac ou pas. Si vous sentez qu’avec un tel rythme, votre peau se déshydrate plus que d’habitude ou est agressée, vous pouvez espacer l’utilisation. Dans tous les cas, veillez à bien hydrater votre peau après utilisation pour assurer sa souplesse et sa résistance.

    Une des raisons qui m’a convaincue de l’efficacité de la brosse Tosowoong est que pendant son utilisation, je me suis permis plusieurs écarts alimentaires. Avec l’utilisation seule de l’éponge Konjac j’aurais eu une invasion terrible d’imperfections mais cela n’a pas été le cas. Cependant, il faut rester conscient que la brosse Tosowoong ne fait que « canaliser » les éruptions et qu’une bonne hygiène de vie est LA solution pour rétablir un équilibre de l’organisme essentiel à l’obtention d’une jolie peau.


    La 4D Spin Tosowoong Spin brush est vendue sur Ebay pour une cinquantaine d’euro environ. Oui, ça n’a rien à voir avec le prix d’une éponge Konjac mais il faut voir l’investissement sur le long terme. Puis comparé à une Clairsonic à 200 euro... 
    Read More

    dimanche 31 juillet 2016

    Les pointes sèches : Prévenir les fourches et empêcher la casse



    Les pointes sèches !!! Aujourd'hui nous connaissons tous l'équation : Pointes sèches = Cassures = Pas de rétention de longueur = Pas d'évolution de pousse. Eh oui, l'entretien des pointes est décisif pour le maintien d'une chevelure en santé et pour une progression dans la pousse. 

    Souvent on me dit : "Mes cheveux ne poussent pas, comment faire?" ou encore "J'ai des problèmes de chute de cheveux". Eh bien commençons par éclaircir ces points même si cela a déjà été fait en long et en large sur ce blog.
    "Mes cheveux ne poussent pas" : Avant d'affirmer cela, il faut vous assurer que vous prenez bien soin de vos pointes. Sauf exception, le cheveu pousse au niveau de votre cuir chevelu, mais comme les pointes sont mal entretenues, elles sèchent, se cassent en bas et la croissance de la chevelure stagne car tout ce qui est gagné en haut est perdu en bas. D'où l'équation du dessus. 
    "J'ai des problèmes de chute" : Ne confondez pas chute de cheveu et cassure. La chute peut être expérimentée en cas de bouleversements hormonaux, mais elle fait également partie du cycle normal de croissance du cheveu. La cassure récurrente par-contre est un phénomène souvent induit par un mauvais traitement des pointes, ou encore des carences alimentaires. Pour faire la différence, observez les cheveux qui chutent. Si à l'extrémité le cheveu présente un bout blanc (le bulbe), c'est une chute. Sinon c'est une cassure. Attention, observer 0% de cassure est IMPOSSIBLE. Les cheveux peuvent se casser du fait d'une mauvaise gestion des noeuds, mais on peut limiter au maximum le phénomène.

              1. Comment éviter les pointes sèches quand on a des cheveux naturels : 


    L'hydratation est la clé. Nous avons vu ici comment bien hydrater ses cheveux. Maintenant, comment garder cette hydratation? Si vous êtes comme moi et que vous avez des pointes qui s'assèchent très vite malgré une bonne hydratation, plusieurs possibilités s'offrent à vous. On a longtemps parlé de la "L.O.C. Method "qui a plusieurs déclinaisons : "L.O.C.O.", "L.C.O.", etc. C'est plus facile lorsque l'on sait que L est pour Liquid (de l'eau ou une lotion à majorité composée d'eau), O pour Oil (une huile ou encore un soin eau+huile de votre choix), C pour Cream (un beurre ou autre soin gras).
    Concrètement, il s'agit d'appliquer sur ses longueurs de l'eau puis de l'huile et ensuite de la crème. L'intérêt de tout ça est d'emprisonner au maximum l'eau que vous aurez apporté dans votre fibre capillaire. Il faut donc graisser les longueurs de façon moindre et bien insister sur les pointes. 

    Chez Saine et Belle, nous avons deux produits applicables à cette méthode. Notre "Soin hydratation intense" peut jouer le rôle "Oil" et notre chantilly coco douceur celui de "Cream". 

    En complément de cette méthode j'emploie la "Baggy Method". Le plastique emprisonne l'eau, il ne l'absorbe pas comme le coton par exemple. Alors pourquoi ne pas enrouler juste les pointes dans de petits sacs plastique pour la nuit?
    Après le shampoing, j'hydrate mes cheveux comme expliqué ci-dessus par la "L.O.C. Method" puis je fais des grosses tresses. J'enroule l'extrémité de chaque tresse dans un sachet préalablement découpé. Je veille bien à n'enrouler que les pointes, sinon le lendemain, c'est toute la chevelure qui est encore mouillée. Le lendemain je fais une coiffure protectrice que je garde le reste de la semaine.


               2.  Comment éviter les pointes sèches quand on a des cheveux défrisés : 


    C'est pratiquement la même histoire, sauf que là on a besoin d'encore moins d'efforts. Les cheveux défrisés sont souvent secs car trop agressés comme je l'explique dans cet article. Ne laissez JAMAIS votre coiffeuse repasser le défrisant sur vos longueurs déjà défrisées. Le produit ne doit aller que sur les repousses! Pas besoin de malaxer jusqu'aux pointes et de répéter le défrisage trop souvent dans l'année. Cela affine votre fibre capillaire, l'affaiblit et amène souvent à la casse. Pas besoin d'enchaîner défrisage, brushing surtout lorsque l'on sait que bien souvent le cheveu n'a reçu aucun soin préalable. 
    Après le défrisage, appliquez un soin riche en eau mais contenant aussi du gras sur vos pointes. Les cheveux proprement défrisés ont moins tendance à se dessécher que les cheveux naturels.


              3. Ces mauvaises habitudes qui contribuent au dessèchement de nos pointes :

    Que l'on ait les cheveux naturels ou défrisés, nous faisons tous des erreurs qui contribuent à l'assèchement des pointes : 
    • Se lâcher les cheveux trop souvent : Vos pointes en liberté balaient vos vêtements 100% coton ? Ce cas vaut pour les cheveux au moins longs jusqu'aux épaules. Les habits vont contribuer à retirer l'hydratation contenue dans les pointes et peuvent en plus engendrer des pointes fourchues qui se cassent. A cause de ce phénomène, beaucoup ne passent pas la longueur des épaules. 
    • Dormir sans se couvrir la tête : Certains ne s'attachent même pas les cheveux... Cela peut créer des nœuds donc la cassure. Nos taies d'oreillers ont tendance à absorber l'hydratation. Choisir au moins des taies d'oreillers faits d'une matière qui n'absorbe pas l'eau.
    • Ne pas s'hydrater les cheveux assez souvent : à chaque fois que vous avez soif (et même avant de ressentir la soif) vous devez boire. Les cheveux aussi ont besoin d'hydratation fréquente. 

    Voili voilou, la prévention des fourches et de la cassure n'a (presque) plus de secrets pour vous!!
    Read More

    samedi 16 juillet 2016

    Le Pourquoi et le Comment de notre "Mousse de fruits"

    Le nouveau produit que Saine et Belle a concocté juste pour vous est tout doux. Notre shampoing 2 en 1 "Mousse de fruits" vous surprendra par son pouvoir démêlant... et sa mousse très fine.

    Eh oui Mesdames un shampoing qui mousse peu lave effectivement vos cheveux. Dans les shampoings habituels divers agents chimiques sont utilisés pour booster la mousse mais en contre-partie abîment la fibre capillaire. Vous remarquerez sans doute qu'avec un shampoing bien moussant vos cheveux sont aussi bien secs. Puisque nous sommes à l'ère du naturel, beaucoup d'entre nous ont déjà adopté l'attitude "No poo" ou se tournent vers les shampoings végétaux pour pallier à ce problème. Un nouveau mouvement est né, celui du "Low poo". Il consiste à utiliser des shampoings peu moussants mais qui lavent tout autant.

    Par-conséquent Saine et Belle vous propose un produit naturel comme toujours qui lave en douceur et démêle sans abîmer vos cheveux. 
    Notre "Mousse de fruits" contient du vrai beurre de mangue 100 % pur de 1ère pression à froid. Beaucoup confondent le réel beurre de mangue obtenu par pression à froid des amandes contenues dans le noyau de la mangue et le macérat des amandes converti en beurre avec de la cire d'abeille. 
    Le beurre de mangue véritable est un soin parfait pour les cheveux, notamment crépus. Associé à l'huile de palmiste, il nourrit intensément et prévient l'apparition des fourches. 

    Nous tenons à ce que notre shampoing se rapproche du pH naturel de votre cuir chevelu toujours pour éviter une agression supplémentaire. 

    Alors comment utiliser la mousse de fruits? C'est très simple : mouillez vos cheveux et appliquez une noisette du produit sur le cuir chevelu. Massez légèrement de façon circulaire de la racine aux pointes, puis rincez. Répétez l'opération une deuxième fois au besoin. 
    La mousse de fruits peut aussi s'utiliser après un soin difficile à rincer à l'eau claire mais dont vous ne voulez pas perdre les bénéfices.

    Enfin, faites des économies ! N'achetez plus shampoing + après-shampoing. Profitez de 250 mL de son action 2 en 1 pour 4000 FCFA. Convaincues? Commandez par téléphone au 77 847 91 09 ou en nous joignant sur Facebook : www.facebook.com/sainetbelle



    Read More

    mercredi 29 juin 2016

    L'Afrique après l'Occident

    Il faut être parti pour mieux voir les choses, avoir voyagé puis être rentré. Cela prouve à quel point tous les problèmes sont banalisés. Rien n’est normal, rien ne fonctionne mais personne ne voit rien tant nous sommes habitués à ce mode de vie insensé. 

    Le Sénégal, pays du "graoul" où rien n'est de la faute à personne et où tout le monde est dans un déni complet. Tout va bien, ces enfants esclaves qui errent dans les rues couverts de plaies et affamés c'est tout à fait normal. Toutes les violences et abus à l'encontre des plus faibles dans les foyers, l'instrumentalisation de la femme, bof on n'y peut rien. Avec tout ça bien sûr qu'il est encore moins grave de laisser des chevaux maltraités trotter péniblement dans les rues aux côtés des  automobiles. De toute façon ce ne sont que des animaux, ils ne ressentent rien. Et puis quand ils tombent dans les rues, mourant de fatigue, le dos lacéré des coups de cravache, il est tout à fait normal de ramasser ses affaires... Et de prendre la fuite ! 

    L’Afrique c’est le tabou fait de terres et d'êtres. Pendant trop longtemps nous n’avons rien dit. Sauf qu'on ne peut pas taire les faits et prétendre vouloir trouver des solutions. Nos problèmes sont à l'image d’une énorme pelote de laine emmêlée. Par quel bout prendre les choses, par quoi commencer ? Il y a tellement à faire. Les problèmes sont dépendants les uns des autres. Avant de régler ci, il faut faire ça mais pour faire ça, on doit partir d’ici. A force de remonter dans l’équation on est perdu, découragé puis on ne fait rien. Puis quand bien même on se bat pour faire voter des lois, à quoi ça mène, personne ne respecte rien.


    Bien sûr de plus en plus de citoyens se lèvent partout en Afrique, ils agissent pour leur pays malgré toutes les embûches semées sur leur parcours. Cela ne suffit pas encore, le chemin reste long et sinueux. Y arrivera-t-on ? De qui cela dépend-il? Lorsqu'on se sait être d'un peuple constamment opprimé par les politiques on se rend mieux compte du parcours du combattant qui nous attend pour faire bouger les choses réellement. Aujourd'hui nous savons tous que la colonisation de notre continent n'est pas terminée, mais finalement qui sont les réels colonisateurs? Nos dirigeants assoiffés de pouvoir ou leurs dirigeants à eux assoiffés de profit. Ils ne se lassent pas de toutes nos richesses, de nos terres qui regorgent de ressources. Et malgré ça ils nous font croire que nous sommes pauvres, que nous n'avons rien et que nous resterons à jamais dépendants d'eux. 

    Tout ça n'est que de la manipulation mentale, un lavage de cerveau. De ce fait, si l'africain veut s'en sortir, la première chose à laquelle il doit penser n'est-elle pas de changer sa propre mentalité? De voir au-delà de ces pensées imposées? Le retour aux sources, à nos valeurs originelles, encourager nos producteurs locaux, on n'entend que ça maintenant. Mais c'est toujours plus facile à dire, ne sommes nous pas convaincus que tout ce qui vient de chez nous est de moindre qualité? Quand l'européen parle, quand il agit c'est que c'est bien. Nous nous devons suivre pour être au niveau, nous devons prouver que nous pouvons faire pareil. Sauf que personne ne nous a rien demandé. Ce complexe d'infériorité a certes été acquis contre notre volonté mais c'est à nous de nous en débarrasser. Il est temps que nous fassions les choses par nous-mêmes, à notre façon et c'est là que nous prouverons que nous savons et que nous nous imposerons.


    Read More

    mardi 21 juin 2016

    S&B Workshops

    Ce mois-ci les S&B Workshops débarquent chez vous ! Pas besoin de vous déplacer pour bénéficier de nos conseils pour en cosmétique maison.

    La règle est simple : 

    • En tant qu'hôte, vous bénéficiez d'un tarif fixe et réduit de 1500 FCFA pour la séance !
    • Vous invitez 3 de vos amis à assister à l'atelier. Ceux-ci payent la séance plein tarif
    • Chacun, y compris vous, repart avec son produit fait maison

    Nous fixons l'horaire ensemble selon ce qui vous convient. Pour vous inscrire, consultez le planning posté sur notre page Facebook et choisissez la séance à laquelle vous souhaitez assister. 

    Contactez-nous : 
    • Sur facebook en inbox
    • Par e-mail au josiane.ologbi@gmail.com 
    • Par téléphone au 77 847 91 09
    Read More

    dimanche 22 mai 2016

    Mes résolutions capillaires en détail (suite)

    Je reviens aujourd'hui avec ce petit article juste pour vous montrer mon évolution capillaire. Il y a environ sept mois j'ai posté cet article relatant une expérience négative que j'avais vécue. En ce temps-là j'ai décidé de me couper les cheveux et de suivre une routine capillaire précise et régulière afin de retrouver une chevelure plus saine. 

    Donc voici mes résultats après six mois d'entretien :

    21-05-2016

    07-12-2015
    21-05-2016

     Il y a eu de légers changements dans ma routine comparé à ce que j'avais présenté sept mois plutôt donc voici une mise à jour rapide : 


    • Je garde mes tresses un mois (deux mois maximum) durant lequel je me lave les cheveux tressés maximum une fois toutes les deux semaines.
    • Quand je défais mes tresses, c'est bain d'huile très rapide (15 minutes à peine quand je n'ai pas le temps, ce qui arrive souvent...) suivi d'un shampoing exfoliant ou pas selon mes humeurs...(ma recette de shampoing ici). Pour une exfoliation, rajoutez juste un peu de sucre dans votre shampoing habituel).
    • Après le shampoing j'aime me rincer les cheveux avec de l'eau + quelques gouttes de citron (quand je n'ai pas fait d'exfoliation !). A la place du citron j'utilise parfois du vinaigre de cidre de pomme que je trouve encore plus efficace pour purifier le cuir chevelu et faire briller les cheveux.
    • Mon shampoing est suivi d'un soin capillaire plutôt hydratant pour moi car mes cheveux me demandent beaucoup d'eau. J'aime appliquer un mélange de miel chaud et d'huile quelconque. Je garde le soin au moins 30 minutes puis je rince à l'eau claire. Je fais mon rinçage clarifiant (eau+citron) avant mon soin car je veux profiter des bienfaits des éléments présents dans mon masque. Une recette récente d'un de mes soins ici .
    • Après le soin, j'hydrate mes cheveux à l'aide d'une crème hydratante que je fabrique, et je scelle l'hydratation avec ma chantilly karité-coco que je commercialise à Dakar. Je fais de grosses tresses (vanilles, tresses au fil, etc...) selon la mise en plis que je recherche.
    • Je fais le lendemain une coiffure que je garde toute la semaine car je ne veux pas perturber mes cheveux en me recoiffant trop souvent.
    • A la fin de la semaine, je me lave les cheveux, refais un soin et je me recoiffe (coiffure simple mais parfois aussi je refais des tresses de suite. Mais cette dernière option ne doit pas être fréquente car vos cheveux doivent se reposer aussi. N’enchaînez pas trop souvent les tresses!)
    • Je me suis jusque là coupé les pointes une fois après 3 mois. 

    Voilà en gros ce que je fais et je compte continuer pour les six prochains mois. 
    Read More
    Fourni par Blogger.

    Qui êtes-vous ?

    Bienvenue sur mon blog, un concentré de petits secrets pour construire sa beauté pas à pas et préserver son bien-être. "Saine et belle", c'est la vision d'une beauté 100% naturelle qui découle de la santé de l'organisme et qui défie les codes imposés par nos sociétés actuelles.

    © Saine et belle, AllRightsReserved.

    Designed by ScreenWritersArena