samedi 11 juillet 2015

L'usage des filets et fleurs de douche sur les peaux noires


Ce sont des accessoires incontournables pour la douche dans la culture africaine, pourtant les filets et fleurs de douche ne sont pas toujours adaptés à un usage quotidien sur la peau. Aujourd’hui, mon argumentaire est basé sur mes propres expériences et observations bien sûr, mais aussi sur le guide pratique du Dr. Camille Fitoussi « peau noire (cosmétologie et dermatologie) ».
 
Ici, j’aborde surtout le problème des peaux noires ayant du mal à s’adapter au climat de la métropole. Il est vrai que les accessoires de douche posent peu ou pas de problème en climat intertropical. Dans un climat froid et sec, qui est à l’opposé du nôtre, la peau tend à se dessécher gravement. Ajoutez à cela l’alcalinité usuelle des savons, la dureté de l’eau et les frottements contre les lourds vêtements d’hiver. L’hydratation et la nutrition deviennent difficiles. Il faut souvent se tourner vers des soins riches comme les beurres végétaux et adopter certaines habitudes que je détaille ici.
 
Lorsque la peau est touchée par le problème de la dessiccation, le film hydrolipidique qui la recouvre peine à se reconstituer. Même si les fleurs de douche sont souvent plus douces que les filets, ces deux accessoires ont une action exfoliante qui devient agressive car la peau est déjà fragilisée. Cela revient à gratter le peu de cellules protectrices qu’il nous reste.
 
Il peut être intéressant de réserver les filets à un usage hebdomadaire, son action serait alors identifiable à un gommage. Mais là encore il vaut mieux ne pas frotter trop fort. Il ne faut pas craindre de se sentir sale, le filet n’est pas là pour décoller la saleté c’est le rôle du produit lavant (qui peut être autre que du savon de grande surface). On remarque qu’en utilisant le filet, l’eau de rinçage devient marron. Ne confondez pas cela à de la crasse qui s’en va. Si vous avez la peau noire, les cellules de votre épiderme sont forcément foncées, l’eau a donc juste emporté les milliers de cellules saines que vous avez raclées grâce à vos accessoires.
 
Une alternative aux filets et fleurs de douche reste les éponges naturelles vendues en grandes surface ou les gants très très doux qui vont pouvoir répandre le produit lavant sans pour autant décaper la peau.
 
 
 


Source : Peau noire (cosmétologie et dermatologie), Dr Camille Fitoussi
Read More

samedi 4 juillet 2015

Des ongles beaux et forts sans compléments alimentaires

Je sais que je ne suis pas la seule à avoir connu des moments difficiles avec mes ongles. Habituellement pleins de vie, ils se sont mis à se dédoubler, se casser suite à divers traitements inadaptés. Il a fallu que je prenne les choses en main, mais je ne voulais pas avaler de comprimés. Pour soigner mes ongles, j’ai donc dû réaliser plusieurs soins que je partage avec vous à travers ces lignes.


1.     Quelques causes de fragilité des ongles :

 
Si vos ongles présentent les mêmes symptômes que les miens à leurs mauvais jours, cela peut être dû à plusieurs facteurs. C’est à vous d’identifier les éléments qui leur sont nocifs mais voici quelques pistes :

Ø Les produits ménagers :

Nettoyer son environnement c’est important, mais cela implique d’être en contact avec tout un tas de produits chimiques qui assèchent la peau et les ongles.

Ø L’eau :

Elle est la meilleure amie de notre peau et de nos cheveux mais pour les ongles ce n’est pas tout à fait ça. Après un contact prolongé et répété, l’eau ramollit l’ongle et le fragilise.

Ø Les soins inadaptés :
 
Quand notre ongle est mal-en-point, notre réflexe est souvent de cacher la misère avec plusieurs couches de vernis. Une grossière erreur puisque le vernis dessèche encore plus. Pire, ce vernis, il faudra le retirer avec un dissolvant tout aussi agressif, qu’il soit sans acétone, enrichi en vitamine E, ou pas.

 
2.      Quelques solutions :

 
Maintenant que nous avons identifié quelques ennemis des ongles sains, il est temps de les combattre. N’hésitez pas à mettre des gants pour le ménage et la vaisselle.  Sécher bien vos ongles après avoir passé vos mains sous l’eau. Limez-les soigneusement au lieu de les couper. Ne les limez pas mouillées, au risque de les dédoubler.

Ø Le citron :
 
Réputé pour durcir l’ongle, il ne va cependant pas à tout le monde. Pour certaines personnes, il peut être desséchant. Faites un test et si ça vous convient, trempez vos doigts une à deux fois par semaine dans du jus de citron pur ou mélangé à de l’huile d’olive ou de ricin. Après 5 minutes au moins de trempage, rincez à l’eau froide, séchez soigneusement et graissez.

Ø Les huiles :

La nutrition est une étape incontournable si on veut des ongles sains. On privilégie l’huile d’olive, de ricin, d’amande douce, d’argan, d’avocat. Massez vos ongles propres une à deux minutes avec une de ces huiles plusieurs fois par jour. Petit plus : ajoutez quelques gouttes de vitamine E à l’huile pour un effet protecteur et durcisseur.

Ø La manucure :

Si vos ongles sont dans un état vraiment critique, c’est-à-dire que malgré de multiples soins, ils pèlent, se dédoublent sans cesse et présentent des stries blanches, évitez les vernis pendant quelques mois. Un ongle met 4 à 6 mois pour se régénérer entièrement. C’est le temps qu’il vous faudra attendre avant vous remettre à la manucure. Il existe aujourd’hui des vernis bio à la composition plus saine. Je n’ai jamais essayé, mais n’hésitez pas à tester après les 6 mois d’attente.

Le marché regorge de dissolvants censés doux car sans acétone ou enrichis en éléments nutritifs. Méfiez-vous des publicités mensongères, certains dissolvants sont agressifs quand même. Il vaut mieux se tenir à l’écart de ces produits au moins un certain temps et opter pour des dissolvants réellement respectueux même si plus chers, vendus en parapharmacie ou en magasin bios. Là encore, à vous de trouver le produit qui vous va le mieux.

Lorsque vous retirez votre vernis, ne frottez pas votre ongle vigoureusement avec du coton, tamponnez-le plutôt. Les bains de dissolvant sont selon moi à double tranchant. D’un côté ils permettent d’éviter le coton et les frictions, mais d’un autre côté ils favorisent un contact trop long avec le produit. Cependant, si le produit en question est adapté cela règle le problème.


Les soins que je propose dans cet article sont à réaliser sur le long terme, pas juste une fois tous les 3 mois. Il faut être régulier et c'est à force de persister que l'ongle se rétablira. 
Read More
Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Bienvenue sur mon blog, un concentré de petits secrets pour construire sa beauté pas à pas et préserver son bien-être. "Saine et belle", c'est la vision d'une beauté 100% naturelle qui découle de la santé de l'organisme et qui défie les codes imposés par nos sociétés actuelles.

© Saine et belle, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena