lundi 6 avril 2015

Comment démêler ses cheveux Afro

Le démêlage est une étape cruciale pour préserver la structure du cheveu et éviter la casse. Avant, le shampoing ou le coiffage, il empêchera la formation de nœuds inutiles et facilitera ainsi la manœuvre.
 
Un démêlage respectueux est un démêlage fait à la main, et non au peigne. Celles qui se défrisent  s'en rendront moins compte, mais plus les cheveux sont crépus, bouclés, plus ils auront tendance à s’enrouler entre eux et former des nœuds. Dans ce cas de figure, il devient très délicat d’éviter la casse, et un démêlage au peigne est inadapté car trop rude. Avec un peigne, vous arracherez les nœuds, donc vos cheveux pourtant en bonne santé, alors qu’à la main, vous les dénouerez.
 
 
1.     Quand se démêler les cheveux
 
Tout simplement lorsqu’on en a besoin, avant de se coiffer par exemple, et obligatoirement avant le shampoing. La fréquence du démêlage dépend de chacun. Personnellement je le fais une fois par semaine, avant de les laver. Selon la coiffure qu’on arborait (tresses, chignon, etc.), et la durée pendant laquelle on l’a arborée, le démêlage ne sera pas fait de la même manière. Plus il y a de nœuds, plus il faudra du temps, de la souplesse dans les gestes et plus on aura besoin d’utiliser des produits démêlants.
 
2.     Comment procéder
 
v  Mes cheveux sont souples et peu emmêlés :
 
Dans ce cas, il est possible de les démêler à sec, c’est-à-dire sans n’y ajouter aucun produit. Il suffit de se séparer les cheveux en plusieurs parties, 2 à 4, ou même plus selon ce que leur longueur vous permet. Après avoir attaché chaque partie, choisissez-en une par laquelle vous commencerez. Prenez alors vos cheveux mèche par mèche et séparez délicatement. Commencez à dénouer par le bas puis remontez vers la racine. Profitez-en pour retirer les cheveux en fin de cycle, qui sont tombés naturellement.
Pour savoir si les cheveux tombés sont ceux en fin de cycle, observez d’abord leur longueur : elle équivaut à peu près à celle des cheveux que vous avez sur la tête.
Ensuite, une des extrémités doit présenter une petite partie blanchâtre qui correspond au bulbe. Si ces deux conditions ne sont pas respectées, c’est que vous avez entre les mains des cheveux cassés, soit parce qu’ils sont abîmés ou que vos gestes sont encore trop rudes.
 
Répétez l’opération pour l’ensemble de la chevelure.
 
v  Mes cheveux sont encrassés et très emmêlés :
 
Ici, vous aurez besoin de rajouter un produit pour démêler vos cheveux efficacement sans les casser. L’étape initiale reste cependant la même : Séparer votre chevelure en plusieurs parties, et choisissez-en une. Prenez-une mèche et grâce à un vaporisateur, saturez-la au choix:
 
Ø  D’eau : pour assouplir les nœuds et ramollir la crasse.
 
Ø  De jus d’Aloe Vera : pour faire fondre facilement tous vos nœuds et par la même occasion soulager un cuir chevelu qui démange ou sujet à la sécheresse, aux pellicules.
 
Ø  Du mucilage de gombo : portez à ébullition environ 300 mL d’eau et rajoutez-y quelques tranches de gombo. Recouvrez la casserole et laissez le mélange épaissir environ 10 minutes. La texture gluante de la solution permettra de séparer les cheveux s’ils étaient collés entre eux et très noués.
 
Comme d’habitude, démêlez en partant du bas puis remontez vers la racine. Répétez l’opération sur l'ensemble de la chevelure.
 
Ainsi décrit, le démêlage peut sembler être une manœuvre longue et minutieuse. C’est tout à fait le cas, mais il ne s’agit absolument pas d’une perte de temps. On devient plus rapide avec l’habitude et on finit par opérer sans trop y penser.
Read More

vendredi 3 avril 2015

Mes détox préférées

Voici une étape qui est pour moi incontournable dans la quête d’une peau et de cheveux qui resplendissent et d’un corps en toute santé. Durant l’année, notre organisme accumule toutes sortes de saletés provenant de la pollution extérieure et bien sûr de ce que nous mangeons. Ce tas de déchets engorge nos organes et ralentit ainsi leur fonctionnement.
En cherchant à nous alerter, notre corps nous envoie divers signaux extérieurs : grosse fatigue, maux de ventre inexpliqués, migraines, imperfections cutanées, etc. Ces symptômes peuvent ne pas apparaitre seulement à cause des toxines, mais lorsqu’il arrive une période où vous vous sentez mal et que vous ne comprenez pas pourquoi, cela vaut le coup de tenter une petite détoxification de l’intérieur.
 
Ces cures « détox » sont à répéter plusieurs fois dans l’année, aux intersaisons ou même en dehors. Le principe est en général le même : pendant plusieurs jours, vous ingérez un produit naturel qui va soit purifier lui-même l’organisme ou aider un ou plusieurs de vos organes à mieux le nettoyer.
 

1.       Le radis noir :

Le passage obligé pour faire peau neuve. Riche en antioxydants et en composés organiques antibactériens et antifongiques, le radis noir aide le foie à mieux exercer ses fonctions nettoyantes. Nous avons déjà vu ici que le foie joue un rôle clé dans  l’élimination des toxines et son entretien est très bénéfique pour la peau. Le radis noir stimule la production de la bile et son élimination.
 
 
Pour profiter de ses bienfaits, vous pouvez tout simplement manger un morceau de radis noir cru tous les jours pendant 3 semaines. Cependant, cette méthode n’est pas ma favorite car certains soirs, on peut tout simplement ne pas avoir envie d’en manger et on ne ressentira pas les effets de la cure si l’on n’a pas été régulier. Personnellement, je préfère acheter des ampoules de jus de radis noir en magasin bio ou en parapharmacie. Après 3 semaines de cure, la peau est systématiquement plus belle et on fait le plein d’énergie. Il existe aussi des gélules de radis noir mais je n’ai jamais essayé car d’après plusieurs témoignages, elles sont moins efficaces.
 
Le radis noir agit aussi sur les problèmes intestinaux et la constipation. En essayant, vous verrez que durant les premiers jours de cure surtout, vous irez très souvent aux selles.
 
Attention, évitez le radis noir si vous avez des problèmes hépatiques particuliers comme des calculs biliaires par exemple.
 
 
2.       Les fruits :

 


  
 
C’est pour moi la solution la plus agréable car j’adore les fruits. En plus, c’est une méthode simple, il s’agit de ne manger que des fruits pendant plusieurs jours. Ceux-ci étant peu riches en toxines, l’organisme va pouvoir profiter de la cure pour faire un grand nettoyage. En général, le corps accumule les déchets parce que nous lui en apportons trop d’un seul coup. N’ayant pas le temps de les évacuer, il va préférer les stocker dans des boules de graisse et les dissimuler un peu partout. Le « priver » de déchets pendant un certain temps, c’est lui donner le temps de se purifier.

 
Pour ce genre de cure, il est évidemment nécessaire de choisir des fruits de saison de bonne qualité, bio de préférence surtout s'il s'agit de fruits dont vous mangerez la peau. On peut opter pour manger plusieurs types de fruits, mais il est également possible de se restreindre à des monodiètes : ne manger que des bananes pendant plusieurs jours par exemple.

 
La durée de la cure est variable selon vos besoins, vos capacités et aussi selon que vous ayez l’habitude ou pas. Pour une première fois, vous pouvez tenter de ne manger que des fruits pendant 2 à 3 jours, le temps d’un week-end par exemple.

 
Si vous constatez que vous éliminez beaucoup (allées fréquentes aux selles, etc.), vous pouvez prolonger la cure à une semaine. Mangez les fruits sous plusieurs formes si vous voulez (mixés, entiers, en salade) mais mangez-les crus (oubliez les compotes et les confitures, d'ailleurs trop sucrées).

 
3.       La montmorillonite :

C’est une argile verte aux propriétés dépuratives impressionnantes. Selon un mécanisme encore méconnu, cette argile a la capacité surprenante de drainer hors de l’organisme tout ce qu’il y a de négatif. Pour certains la cure à la montmorillonite est en quelque sorte un remède à tous les maux.

 
Pour ma part, ce n’est pas la méthode « détox » que j’emploie systématiquement mais je ne peux pas nier son efficacité qui la classe quand même parmi mes favorites.

 
La nuit, mettez dans un grand verre d’eau une cuillère à soupe (n'utilisez pas de cuillère métallique !) de montmorillonite, mélangez et buvez le lendemain matin à jeun. Ne buvez que le lait d’argile les premiers jours (partie liquide en phase supérieure). Vous pourrez progressivement boire ce lait avec l’argile décantée au fond du verre les jours suivants si votre estomac le supporte. Il est important de ne pas aller trop vite et tout boire les premiers jours car vous risquez d’être constipés.

 
Ne dépassez pas 2 semaines et suspendez la cure dès les premiers signes de constipation. Buvez énormément tout au long de la journée.

 
 
Il existe énormément d’autres solutions pour nettoyer l’organisme : le jeûne, le charbon végétal actif, boire du jus de citron le matin à jeun, les plantes dépuratives, etc. A vous de trouver celle qui vous convient le mieux.
Quelque soit la méthode choisie, assurez-vous de boire beaucoup pendant la cure pour faciliter le drainage des toxines. Buvez du thé si vous le souhaitez, mais à condition qu’il soit de qualité excellente. Ne faites pas confiance aux sachets de thé vendus en grande surface, ce sont souvent les parties moins nobles de la plante. Je ne sais pas reconnaitre du thé de qualité, c’est pourquoi je préfère boire de l’eau. Mais voici un site intéressant où il est expliqué comment choisir son thé. Privilégiez aussi les herboristeries autant que possible.
 
 
 
Read More
Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Bienvenue sur mon blog, un concentré de petits secrets pour construire sa beauté pas à pas et préserver son bien-être. "Saine et belle", c'est la vision d'une beauté 100% naturelle qui découle de la santé de l'organisme et qui défie les codes imposés par nos sociétés actuelles.

© Saine et belle, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena