jeudi 26 février 2015

Pourquoi mes cheveux sont secs

La sécheresse favorise grandement la casse des cheveux Afro et empêche donc le maintien de la longueur (nous en avons parlé là). Ici, nous verrons pourquoi nos cheveux sont secs et comment pallier à ce phénomène.


1. Origine de la sécheresse

  • La structure du cheveu Afro :
A l’origine, nos cheveux poussent le long du crâne, sous forme de boucles très serrées. Pour cela, ils ont aussi tendance à s’enrouler sur eux-mêmes, donc à s'emmêler. 

Au niveau du follicule pileux, la glande sébacée a pour rôle de produire du sébum pour lubrifier le cheveu. Cette substance grasse protège le cheveu et permet de retenir l’hydratation. Seulement, comme le montre le schéma ci-dessous, le sébum n’a pas accès à toute la longueur du cheveu, il reste bloqué au niveau de la racine, où commence la boucle. Ainsi, le crâne est lubrifié, mais le cheveu en lui-même n’est pas protégé, et perd son hydratation.



Origine de la sécheresse du cheveu afro


La sécheresse des cheveux Afro est donc « naturelle » à un certain point, mais d’autres facteurs peuvent l’aggraver fortement. 
  • Les traitements trop agressifs : 
Le défrisage vient bien sûr en tête de liste. C’est un traitement qui s’attaque directement à la structure interne du cheveu et désorganise les protéines qu’il contient pour induire le lissage. Cependant il est tout à fait possible d’avoir de beaux cheveux défrisés en bonne santé. Le tout est d’espacer les séances de plusieurs mois, et surtout n’appliquer le produit qu’à la racine en évitant au maximum de toucher le crâne ! Des longueurs défrisées sont assez fragilisées comme ça. Ce n’est pas la peine de les enduire de défrisant à nouveau, au risque de les casser. 

Après le défrisage, les traitements aggravant la sécheresse capillaires sont tous ceux apportant de la chaleur en excès. Quand on la chauffe, l’eau s’évapore. Quand elle est contenue dans les cheveux, c’est pareil. N’abusez surtout pas des brushings et évitez d’utiliser un séchoir après votre shampoing. Laissez vos cheveux sécher naturellement, c’est beaucoup mieux. Si vous tenez à vous lisser les cheveux de temps en temps, modérez la température du lisseur.

Les colorations chimiques ne sont pas non plus les soins les plus doux pour les cheveux. Choisissez des moyens plus naturels de colorer vos cheveux comme le henné, et même dans ce cas là rajoutez un agent hydratant dans votre préparation comme du miel.

Les traitements cités ci-dessus deviennent d’autant plus dangereux lorsqu’on les enchaîne. Restez absolument à l’écart des successions de type défrisage-coloration-brushing, etc. Cela s’appelle tout bonnement du suicide capillaire.

  • Le manque de protection : 
Les cheveux et en particulier les pointes se dessèchent à l’air libre, sous l’action du vent du soleil, etc. De plus, en les laissant frotter sur les vêtements il apparaît fréquemment des fourches. Il est alors nécessaire de ne pas laisser les cheveux au vent tous les jours. Il vaut mieux adopter des coiffures qui permettent d’enfouir les pointes pour les garder hydratées. Ces coiffures sont communément appelées « coiffures protectrices » (« buns », tresses à condition qu’elles ne soient ni trop serrées ni trop petites, chignon banane, etc.) 

Il est aussi très important de se couvrir les cheveux quand on va dormir. Pendant le sommeil, nous effectuons des mouvements incontrôlés au détriment de la bonne tenue de nos cheveux. Non seulement, on favorise des frottements contre l’oreiller qui induisent un dessèchement, mais en plus on crée des nœuds car les contacts cheveu-cheveu sont augmentés. Néanmoins il est déconseillé de se couvrir la tête avec des foulards en coton car cette matière a tendance à absorber l’eau. On opte en général pour le satin.


2. Comment hydrater les cheveux Afro :

Il est bien de comprendre ce qui rend les cheveux secs et ce qui aggrave ce phénomène, mais cela ne suffit pas à garder des cheveux souples et hydratés. 
La meilleure façon d’apporter de l’eau à ses cheveux est de boire beaucoup, nos organes puisent d’abord l’eau dont ils ont besoin à l’intérieur. L’hydratation externe n’est qu’en complément. Cette hydratation externe peut néanmoins être satisfaite de par les moyens suivants :

  • La vaporisation d’eau : 
Il s’agit tout simplement de mouiller les cheveux légèrement, avant de les enduire d’un peu d’huile. L'eau sera emprisonnée dans le cheveu avec l'huile grâce à un beurre végétal que vous appliquerez sur les longueurs.

  • Le masque au miel chaud :
Après le shampoing, faites chauffer légèrement du miel que vous appliquerez sur vos cheveux encore mouillés. Rincez environ 30 min plus tard. Le miel est un hydratant puissant et le fait qu’il soit un peu chaud va permettre une assimilation plus facile par le cheveu.

  • Le gel d’Aloe Vera :
Vous pouvez induire vos cheveux de ce produit après le lavage. Attention, il ne s’utilise jamais seul sinon il peut dessécher. Graissez donc vos cheveux légèrement juste après (Huile + beurre végétal).

  • La glycérine végétale :
Je l’incorpore dans tous mes produits capillaires comme pour cette crème hydratante maison dont j’ai posté la recette. Elle présente une grande affinité avec les molécules d’eau et les retient donc à l’intérieur du cheveu.


Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour pallier à la sécheresse de vos cheveux. Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas, laissez un petit commentaire!
Read More

mercredi 25 février 2015

Crème capillaire hydratation longue durée

Vos cheveux sont secs, cassants et vous ne savez plus quoi en faire ? Essayez cette crème maison particulièrement adaptée au soin des cheveux crépus. Elle facilite le démêlage, hydrate intensément et prévient la casse. 

Pour réaliser la recette, vous pourrez mesurer les volumes avec une seringue de ce type :






Pour 200 mL de crème : 

  • Phase aqueuse : 
Apporte l’hydratation dont vos cheveux ont besoin pour rester souples et en bonne santé. 
    • 130 mL d’eau minérale : parce que pour hydrater il faut bien de l'eau
    • 10 mL de glycérine végétale. Grâce à son affinité élevée pour les molécules d'eau, elle peut les enfermer dans vos cheveux

  • Phase huileuse : 
Scelle l’hydratation préalablement apportée. L’huile va former une barrière sur vos cheveux, empêchant l’eau de s’échapper.

    • 30 mL de macérat de vanille : Cette huile contrôle les frisottis, elle nourrit les cheveux secs et les laisse doux et soyeux. De plus, elle constitue la touche parfumée et agréable de la crème
    • 20 mL d’huile de papaye : Apporte de la brillance
    • 10 mL d’huile de ricin : Densifie la chevelure, prévient la casse et booste la pousse.

  • Autres : 
    • 3 c.c de Conditioner Emulsifier : émulsifiant (permet le mélange de l’eau et l’huile) qui joue ici surtout le rôle de démêlant. Activé par l’acide lactique, il adoucira vos cheveux comme jamais en les laissant denses mais légers. Il devient plus facile de les coiffer
    • 2 c.c de BTS Conditioner : un autre type d’émulsifiant que j’utilise ici en complément du Conditioner Emulsifier pour avoir une crème de texture onctueuse
    • 2,5 mL d’acide lactique : Active Emulsan et permet aussi d’avoir un bon pH. Pour une crème capillaire, le pH idéal se situe autour de 5,5-6. Ce pH plutôt acide aidera à gainer le cheveu et à le rendre plus brillant et plus fort
    • 20 gouttes d’huile essentielle de vanille : booste la senteur de la crème et rend son utilisation encore plus agréable.

Dans un récipient, versez la phase aqueuse et dans l’autre la phase huileuse à laquelle vous ajouterez l’acide lactique et les émulsifiants. Portez ces phases à chauffer en même temps au bain-marie. Attention, l'eau du bain-marie ne doit pas bouillir à grosses bulles, sinon la vapeur d'eau retombera dans vos préparations et faussera vos dosages. L'eau doit frémir.

Lorsque les émulsifiants ont totalement fondu (cela peut mettre un certain temps), versez la phase aqueuse dans la phase huileuse sans cesser de remuer très énergiquement au fouet ou à la fourchette. Remuez environ 2 minutes au bain-marie puis 5 minutes en dehors du feu. Pour que le mélange refroidisse plus vite et qu’ainsi l’émulsion prenne, vous pouvez placer le récipient dans un bain d’eau bien froide. Ajoutez l'huile essentielle.


Votre crème est prête, vous pouvez la stocker dans un récipient adapté. Optez pour un flacon plutôt qu’un pot, cela vous évitera de vous servir en mettant les mains dans la crème et d’ainsi de la contaminer avec des microbes. Je n’utilise pas souvent de conservateurs dans mes cosmétiques, mais j’arrive quand même à les garder intacts plusieurs mois. Cependant, n’utilisez plus la crème si vous notez un changement d’odeur ou de couleur. Vous pouvez aussi y rajouter un conservateur naturel si vous craignez qu’elle ne tienne pas. 

Vous pourrez trouver l’ensemble des produits cités plus haut en magasins bio ou spécialisés dans la vente de cosmétiques naturels, les émulsifiants chez Aroma-Zone.


Afin de prolonger encore plus l’hydratation de vos cheveux, appliquez après cette crème un beurre végétal (beurre de mangue, de karité, de cacao, etc.) sur vos longueurs uniquement. Insistez sur les pointes.











Read More

jeudi 19 février 2015

Pâte nettoyante douceur pour visage




Une solution efficace pour nettoyer votre visage naturellement et en douceur. Il vous faudra :
  • Deux cuillères à soupe de khassoul en poudre ou en plaquettes (pas de cuillère métallique !) : Nous avons déjà parlé des bienfaits de cette argile ici
  • Une cuillère à soupe de chlorelle : Détoxifiante, elle débarrassera votre peau de ses impuretés
  • De l’eau de rose de Damas : apaisante, adoucissante, elle prévient le vieillissement cutané
  • 5 mL d’extrait de concombre : hydratant, effet bonne mine
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus globulus : purifiante, apaisante.

Mélangez le khassoul et la chlorelle et ajoutez l’eau de rose de sorte à former une pâte lisse de la consistance d’une pâte à crêpes. Ajoutez le reste des ingrédients et mélangez. 


Vous pouvez utiliser cette pâte nettoyante pour vous laver le visage une fois par jour. Appliquez la pâte sur le visage et laissez 2 à 3 minutes. Surtout ne laissez pas sécher ! Rincez abondamment, votre peau respire. 


Encore mieux, lors du rinçage, retirez la préparation à l’aide d’une éponge Konjac. Nettoyage en profondeur assuré !
Read More

Mon sérum de jour concentré d’éclat

Hydrater sa peau au quotidien ? Trop facile ! Nous avons vu comment ici. Voici une recette de sérum de jour pour les teints fatigués qui ont besoin de luminosité. Si en plus vous avez besoin de réguler votre sébum parce que vous avez la peau trop sèche ou trop grasse, pourquoi ne pas essayer ? 


Pour 10 mL de sérum :

  • 6 mL d’huile de jojoba : convient à tous les types de peau. Grâce à sa composition de graisses proche de celle du sébum, elle a la capacité de le réguler dans le bon sens, qu’il soit en excès ou en défaut.
  • 3,5 mL d’huile de nigelle : en mettre un peu moins que l’huile de jojoba parce qu’elle est plus grasse. Parfaite pour les imperfections, anti-inflammatoire. 
  • 2 gouttes de vitamine E : Conservateur naturel des phases grasses en cosmétique grâce à son action anti-oxydante. Elle préserve l’hydratation dans les cellules cutanées.
  • 0,3 mL d’actif « éclat lumière » de chez Aroma-Zone : cet actif porte bien son nom. Il illumine le teint en éclaircissant tout en douceur les petites taches cutanées.

Mélangez ces ingrédients, versez dans un flacon ambré de préférence pour protéger les actifs de la lumière. C’est prêt, trop facile !



Une à deux fois par jour, vous pouvez verser 1 à 2 gouttes de ce sérum (selon qu'on soit en hiver, ou en été) dans une noisette de gel d’aloe vera et l’appliquer sur le visage.
Read More

Comment se maquiller quand on a de l’acné

Nous avons vaguement évoqué l’importance de ne pas étouffer sa peau avec des soins trop lourds surtout quand on a de l’acné. Seulement quand on a des boutons ou autres imperfections, on veut coûte que coûte les camoufler et la solution vers laquelle on se tourne le plus souvent est les produits très couvrants du maquillage. Pourtant ces produits peuvent empirer l’état de la peau. Une peau à problème a besoin de respirer, d’être dégorgée de ses impuretés. C’est pour cette raison qu’on réalise des masques, exfoliations, gommages, etc. Ce serait donc un peu contradictoire de soigner sa peau pour mieux l’étouffer ensuite.


1. La base de teint

A appliquer avant le fond de teint, ce produit fluide va lisser légèrement la peau et diminuer l’aspect relief causé par les boutons. Il est intéressant à utiliser mais n’est pas indispensable.


2. Le fond de teint

Vous l’aurez compris, si vous avez une peau acnéique, les fonds de teint gras, très couvrants ne sont pas faits pour vous. Vous pouvez opter plutôt pour des fonds de teint plus fluides, riches en eau. Il existe aujourd’hui toute une panoplie de produits de maquillage minéral. Plus naturels et légers, ils vous seront mieux adaptés. Il existe deux principaux types de fonds de teint minéraux : ceux qui sont crémeux et les poudrés. Ces derniers peuvent être ceux convenant le mieux aux peaux grasses à imperfections. Leur couvrance est légère à modérée, donc rien à voir avec les fonds de teints très gras. Quand on a de l’acné assez sévère, il faut se faire à l’idée : on ne peut pas tout cacher. Il y a un réel travail d’acceptation de soi à réaliser car plus on veut couvrir, plus l’état de la peau empire.

Le fond de teint minéral de la marque Lilly Lolo est très agréable et facile à utiliser. Il est vendu sur divers sites internet spécialisés ou non dans la vente de produits de beauté naturels. Il contient de l’oxyde de zinc qui aide à la cicatrisation et protège des rayons solaires. Ce fond de teint minéral prévient aussi la brillance en cours de journée car absorbe l’excès de sébum. L’effet est « longue tenue ».


3. Les poudres de finition :

Vous pourrez vous en passer si vous optez pour les fonds de teint minéraux poudrés. Sinon, vous aurez le choix entre plusieurs poudres naturellement teintées. Pour les peaux foncées il existe la poudre de caramel et la poudre de châtaignier. L'oxyde de zinc pur sert de protection solaire et traite aussi les imperfections. Attention, il faut l’utiliser avec parcimonie car il a tendance à blanchir. Vous pouvez aussi réaliser votre propre poudre de finition en mélangeant des poudres de plusieurs couleurs. Il trouve intéressant de mélanger du marron, du rose et un petit peu de jaune toujours pour les peaux foncées. A chacune de trouver la combinaison parfaite pour sa carnation. 
Comme d'habitude, il est facile de trouver ces poudres sur internet.


Se maquiller quand on a de l’acné ça aide, mais il n'est pas indispensable de le faire tous les jours. Une poudre de finition pour matifier le teint tout au long de la journée peut suffire à certaines. C'est là que l’estime de soi joue son rôle quand on a de l’acné. Ne cherchez pas coûte que coûte à vous cacher même si ce n’est pas non plus un crime et qu'il est tout à fait légitime de chercher à s’embellir.



Cet article vous aura t-il aidé? Laissez-nous votre avis!









Read More

lundi 16 février 2015

Adieu mes cicatrices d'acné et mes taches cutanées

Vous souffrez d’acné, votre visage est couvert de kystes en tous genres dont le diamètre dépasse tout entendement et vous vous dites qu’il ne pourrait rien vous arriver de pire ? Détrompez-vous, vous pourriez aussi bien avoir le visage couvert de cicatrices...

Qu’il y a-t-il de pire ? L’acné ou les marques qu’elle laisse sur son passage ? Cette question a dû suscité en vous aussi de longs débats interminables sans que vous n'arriviez jamais à une conclusion satisfaisante. Si l’acné est une maladie aussi insupportable, c’est parce qu’elle est chronique. Le plus dur ce n’est pas de faire partir un bouton, le plus dur c’est de l’empêcher de revenir ! Mais une fois que vous avez identifié la source de votre problème, qu’elle soit alimentaire ou non, il est facile de se débarrasser de tous ces reliefs sur votre peau. Vous le savez, peut-être après avoir lu un de nos précédents articles, bien manger peut faire des miracles sur l’acné. Seulement les effets sur les cicatrices sont moindres. D’où l’importance de faire des traitements locaux. La pire attitude à adopter quand on a des cicatrices (taches cutanées, pores béats, aspect de la peau altéré en général), c’est de ne rien faire. Plus on les laisse s’installer et plus il sera difficile de les faire partir.

La meilleure solution de faire disparaître les cicatrices, surtout lorsqu’il s’agit de taches cutanées, reste de soigner ce qui les cause. Vous avez des cicatrices à cause d’une maladie de peau particulière ? Pensez d’abord à soigner cette maladie, d’autant plus que les taches cutanées par exemple peuvent s’estomper d’elles même. Cela n’empêche tout de même pas de les traiter et même de les prévenir.

Ici, quelques astuces pour vaincre les cicatrices d’acné, et en particulier les taches cutanées :


1. Les AHA (alpha-hydroxy acid) :

Il s’agit là d’acides extraits de fruits capables d’éclaircir les taches et d’améliorer considérablement l’état de la peau. Ils ont un effet peeling, c’est-à-dire qu’ils favorisent l’élimination des cellules cutanées mortes et donc le renouvellement cellulaire. Vous rappelez-vous de cet article ? J’y explique que l’une des causes de l’acné est une multiplication anarchique des cellules de la peau. Les AHA gomment les amas de cellules épithéliales qui empêchent l’écoulement du sébum, c’est en cela qu’ils sont d’une grande aide contre l’acné, en plus de lutter contre ses cicatrices. 

Les AHA peuvent faire partie des produits fétiches de certains, comme ne pas convenir à d'autres. Si vous avez la peau trop sèche et sensible, il vaut mieux vous abstenir. Les AHA ne s'utilisent pas sur une peau sans hydratation préalable. Vous devez aussi trouver le dosage qui vous convienne. Commencez avec la plus petite quantité d’AHA possible que vous mélangez à votre crème ou huile habituelle (une goutte d’AHA dans une bonne noisette de crème par exemple). Si votre peau tolère bien cet actif, vous pourrez envisager d’augmenter progressivement le dosage. 

Comme les AHA diminuent légèrement l’épaisseur de la couche cornée, ils rendent la peau un peu plus exposée aux rayons solaires. Pensez à vous protéger ! En été, appliquez les AHA de préférence le soir. Les effets des AHA sont néanmoins longs à se faire voir. Cela dépend des cas, mais comptez au moins 3 mois.


2. Le citron :

Les acides qu’il contient sont une bonne alternative si vous n’avez pas l’occasion d'acheter les AHA déjà extraits. Le mécanisme d’action est bien sûr similaire, puisque nous parlons des mêmes actifs, le citron clarifie bien le teint. J’achète les acides de fruits déjà extraits parce qu’ils peuvent rester toute la journée sur la peau, leur action est donc prolongée. Le citron c’est bien mais au bout d’un moment il faut le rincer, alors il n’a pas toujours le temps d’agir. Il constitue quand même un soin d’une efficacité non négligeable. Comme les AHA purs, tout le monde ne peut pas utiliser le citron et il est complètement inadapté aux peaux sèches et sensibles. Appliquez le jus sur votre visage propre et laissez poser 1 à 2 minutes (ça pique c’est normal). Rincez et si votre peau le supporte, vous augmenterez progressivement le temps de pose.


3. Le miel :

Nous avions déjà évoqué ses bienfaits pour la peau dans cet article. Par-contre, nous n'y avions pas dit qu’il estompait aussi légèrement les taches en favorisant la cicatrisation et le renouvellement cellulaire. Comme déjà expliqué, choisissez bien sûr un miel de bonne qualité, 100% pur.

Il existe d’autres astuces qui peuvent aider pour les taches et autres cicatrices : l’éponge Konjac dont nous avons déjà parlé ici, l’huile essentielle de carotte, le fait de masser le visage pour stimuler la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus (à éviter en cas d’acné actif). Utiliser un écran solaire est essentiel pour ne pas aggraver vos taches. Évitez de triturer les boutons pour empêcher les cicatrices de s'installer. 


La bonne nouvelle cependant, c’est qu’il est plus facile de camoufler les cicatrices que les boutons. Attention, camoufler ne veut pas dire se ruer sur les premiers fonds de teint très couvrant et ultra-étouffant du commerce. Choisissez du maquillage « light » qui améliorera l’aspect de votre peau tout en la respectant, et ne faites pas l’impasse sur le démaquillage.


N'hésitez pas à laisser vos impressions sur cet article dans les commentaires. 
Read More

mardi 10 février 2015

Acné, les organes en cause

Comme expliqué dans nos précédents articles (), l’acné ne peut être qu’un cri d’alarme de l’organisme. C’est le signal que certains organes sont en détresse et n’arrivent plus à fonctionner correctement. C’est un peu pour cette raison que certains s'opposent aux traitements usuels anti-acné (crèmes, comprimés en tout genre). Il est reproché à ces traitements de complètement ignorer les appels lancés par le corps mais de les étouffer en ne soignant la maladie qu'en surface. La cause réelle de l’acné n’est pas traitée, il peut donc parfois avoir des récidives. La guérison passe souvent par une écoute de soi et une bonne interprétation des signaux. 

La médecine chinoise démontre que la position des boutons sur le visage n’est pas anodine. Chaque zone du visage est intimement liée à un ou plusieurs organes, à des émotions. Ces relations sont explicitées dans ce qu’on appelle le « Face mapping ». Cette cartographie du visage est assez complexe, je tenterai d’expliquer au mieux, mais je m’arrêterai aux principes généraux.

Comme déjà expliqué, l’acné proviendrait d’un encombrement de l’organisme par des déchets que les organes d’élimination n’arrivent pas à évacuer. Soigner l’acné, c’est éliminer ces déchets, ce qui revient à soigner les organes d’élimination. 


1. Le foie :

Selon la médecine chinoise, votre foie a grand besoin d’un nettoyage si vos boutons apparaissent plutôt sur le haut des joues, les tempes ou au niveau des sourcils. Le foie est un organe clé dans le métabolisme en général. Il se retrouve au centre de beaucoup de mécanismes biochimiques et son impact sur l’état de la peau n’est absolument pas négligeable. La raison est simple : le foie joue un grand rôle dans l’élimination des toxines, et quand il n’y arrive plus, les glandes sébacées prennent le relais (stimulation de la production de sébum). Avec le temps et l’ingestion de molécules nocives en tout genre, il se peut qu’il fatigue et n’assure pas pleinement ses fonctions. Si vous avez de l’acné, un décrassage du foie peut vous être utile. Pour cela, vous pouvez opter pour une cure de jus de radis noir à acheter en ampoules (pas les gélules) en magasin bio. Il s’agit de boire le contenu d’une ampoule, diluée ou non, chaque jour durant 3 semaines. La cure est renouvelable plusieurs fois dans l’année et les effets sont réels. 

Une méthode dont les effets sont moins visibles mais qui aide quand même : boire le jus d’un demi-citron pressé dilué dans un verre d’eau le matin à jeun. Le citron joue un peu le rôle de filtre et ramène tout ce que vous ingérerez par la suite au bon pH. Vous rappelez vous de l’importance du pH pour l’organisme ? (C'est ici


2. Les intestins :

Nous avons déjà parlé de leur implication (dans cet article) Il n’y a donc plus grand-chose à redire. Des intestins encombrés se manifesteraient par l’apparition de boutons sur le menton, autour de la bouche (intestin grêle) et sur le bas des joues (colon). L’extérieur des joues est lié à l’estomac. Certaines personnes arrivent à soigner leur acné après nettoyage du colon par hydrothérapie. Ce traitement peut faire rêver et pas seulement par rapport à l’acné, mais il est onéreux. Heureusement, avec l’adoption des principes d’une alimentation saine précédemment exposés, le rétablissement des intestins se fait progressivement. Le tout est d’ingérer beaucoup de fibres via les crudités, légumineuses, etc., de boire des tisanes dépuratives.


3. Les reins :

Leur mal-être se manifesterait par l’apparition de boutons au niveau des oreilles, des sourcils. Buvez beaucoup d’eau, réduisez votre consommation de sel si nécessaire et faites du sport pour éliminer par la sueur.


4. Les poumons :


Il s’agirait là souvent de l’« acné des fumeurs ». Les lésions apparaissent dans la zone intérieure des joues.


5. Le système endocrinien :

Si vous avez des boutons plein les maxillaires, il est fort possible que vous souffriez d’un dérèglement hormonal. Autre indice pour les filles : ces boutons n’apparaissent que durant les périodes de menstruation. Dans ce cas, l’arrêt de la consommation de sucres raffinés sera très utile. Comme déjà exposé, une alimentation à index glycémique élevé stimule le pancréas qui va produire de l’insuline pour internaliser le glucose. Le problème est que l’insuline n’agit pas seule, son action s’accompagne de celle d’hormones qui provoquent une hyperséborrhée et une hyperkératinisation. Manger de bons sucres et vous aurez plus de chances d'éviter tout ce chamboulement hormonal. 


En général, lorsqu'on a de l'acné, ce n'est pas un seul organe qui est touché, tout est lié. Les recommandations faites ici restent quand même valables, mais ne faites pas plusieurs cures en même temps et ne les enchaînez pas non plus. Vous ne comprendrez pas ce qui marche ou pas, et surtout, à force de trop faire travailler vos organes, vous ne ferez que les épuiser plus. Ne vous affolez pas si vos boutons sont plus nombreux que d'habitude en début de cure. Cela pourrait n'être qu'une de ces fameuses crises de guérison dont nous parlons ici.





























Read More

samedi 7 février 2015

Les facteurs de croissance des cheveux Afro

Abordons un sujet récurrent chez nous les africaines : la longueur et la santé des cheveux. Dès l’enfance, nous sommes persuadées que nos cheveux ne peuvent pousser qu’à un certain point. Celles qui arrivent seulement à passer la longueur des épaules sont considérées comme de vraies chanceuses. Et bien, dans cet article nous verrons que ce que nous savons sur le sujet n’est pas tout à fait exact. En 2015, ce n’est plus un secret pour beaucoup d’entre nous : comme tous les types de cheveux, le cheveu afro n’a pas de limite de longueur définie. Le tout est de savoir s’en occuper, et c’est là que trop d’entre nous sont encore carrément à côté de la plaque..
Dans cet article ne seront cités les paramètres importants dans la pousse des cheveux, je détaillerai prochainement comment il est possible de garder des cheveux longs et en bonne santé.


1. Les facteurs de croissance internes :

  • Les gènes : 
Les gènes sont vraiment les structures qui définissent notre être et notre paraître. Ils peuvent déterminer quelles maladies vous êtes susceptibles d’avoir et quand, mais aussi à quelle vitesse vont pousser vos cheveux et quelle longueur maximale ils pourront atteindre sans aucun effort de votre part. 
  • L’alimentation : 
On ne pas prétendre à être bien à l’extérieur si on est mal à l’intérieur. La peau, les cheveux, les ongles, comme tous les organes sont alimentés par le sang. C’est là qu’ils puisent les nutriments essentiels à leur santé, et ces nutriments ne peuvent provenir que de ce que vous ingérez. Si vous mangez mal (trop gras, trop sucré, pas assez de légumes ou de fruits), que vous ne buvez pas assez, vos cheveux n’auront pas de quoi assurer leur croissance. D’autant plus que les cheveux et les ongles sont alimentés en dernier. L’organisme préfère apporter les nutriments d’abord aux organes dont il juge la fonction essentielle. Pour une alimentation malsaine, peu de bons nutriments seront ingérés, et ils ne seront sûrement pas guidés vers vos cheveux.


2. Les facteurs de croissance externes :


Contrairement aux facteurs internes, ils ne vont pas déterminer la pousse du cheveu, mais ils vont jouer un rôle décisif dans le maintien de la longueur.
  •  L’hygiène :
Il est très important de se laver les cheveux au moins une fois par semaine, et ce qu’ils soient coiffés ou pas. En général, les filles rechignent à se laver les cheveux pour ne pas abîmer leurs nouvelles tresses (souvent payées ridiculement cher, soit dit en passant). Autant garder des cheveux en bonne santé, quitte à défavoriser l’aspect d’une coiffure de toute façon temporaire. 
  • L’hydratation : 
Cette étape est importante et décisive dans le maintien de cheveux sains et longs. Il est fondamental de s’hydrater les cheveux ! 
Le cheveu afro a une structure enroulée. Le sébum provenant du crâne et censé le lubrifier et capter les molécules d’eau n’arrive pas à atteindre toute sa longueur. C’est pourquoi nous avons les cheveux naturellement secs. L’erreur que nous commettons alors est de les graisser au lieu de les hydrater. Hydrater implique d’apporter de l’eau, et assure la souplesse, la brillance et la longueur des cheveux. Il est très facile de casser une feuille lorsqu’elle est tombée de son arbre et qu’elle est complètement déshydratée. Par contre, une feuille encore verte et souple sera plus résistante. C’est pareil pour les cheveux : Sans hydratation, ils sont secs et cassant. Ainsi ils poussent normalement à la racine, mais ils sont tellement secs au niveau des longueurs et surtout des pointes, qu’ils se cassent sans arrêt. Alors, ils restent toujours courts. 
  • La nutrition : 
Il s’agit là de nourrir le cheveu et surtout d’empêcher que les molécules d’eau que nous lui avons apportées ne s’échappent. Cette étape est réalisée avec des huiles. On ne surgraisse pas le cheveu, il faut savoir doser la quantité d’huile qu’on apporte de façon à ce que quand on l’applique, il n’en reste plus sur les doigts. Si vous graissez vos cheveux et qu’il vous en reste plein sur les doigts, c’est que vous avez largement dépassé leur capacité d’absorption. Vous êtes en train de les surcharger. C'est surprenant de constater qu’il faut une quantité très petite de produit pour nourrir les cheveux.
  • La protection : 
Tout comme la peau, les cheveux font face aux conditions défavorables de l’environnement. Ils doivent être protégés. Cette protection est essentiellement axée sur les pointes des cheveux. Ce sont les zones le plus fragiles et surtout c’est par là que survient la casse, et donc la perte de la longueur. Ne laissez pas vos cheveux à l’air libre tout le temps. Faites en sorte que vos pointes ne soient pas visibles dans 90% du temps.

Il est primordial de couvrir vos cheveux quand vous allez dormir. Durant la nuit, vous faites des mouvements incontrôlés, cela peut générer des nœuds dans vos cheveux. Des nœuds mal gérés engendrent la casse. Evitez de vous couvrir la tête avec un foulard en coton car cette matière a tendance à absorber l’hydratation. 


Des questions? Des propositions? Laissez vos commentaires.










Read More

jeudi 5 février 2015

Les effets d’une alimentation « anti-acné » (basé sur mon expérience, suite)

Maintenant que nous avons compris l’importance de personnaliser l’alimentation « anti-acné » et de persévérer (ici), nous pouvons parler des effets physiques que tout cela engendre. Changer sa façon de manger de quelle façon que ce soit, ça a forcément une incidence sur la forme. 

1. Une meilleure endurance
Manger anti-acné, c’est introduire les bons nutriments dans l’organisme. En clair, vous donnez à votre corps absolument tout ce dont il a besoin pour fonctionner. Alors c’est normal qu’il fonctionne mieux. En général, quand on mange bien on se sent bien, on tombe moins souvent malade, on est plus résistant en général.

2. Un amaigrissement

L’organisme stocke les toxines à l’état encapsulé dans des boules de graisse. Or avec vos nouveaux principes d’alimentation saine, vous ingérez ces toxines de façon très limitée. Votre corps va donc profiter de ce moment de répit pour faire le grand ménage et évacuer tous les déchets qui étaient accumulés entre deux compartiments cellulaires. Ces déchets étant évacués dans les graisses qui les contiennent, donc celles-ci sont évacuées aussi. Résultat : vous maigrissez. Ce phénomène est observable pendant les premières semaines du changement d’alimentation, et il est plus marqué chez les personnes qui étaient déjà minces. Dans un premier temps on maigrit, puis le poids se stabilise et on peut même en reprendre. Mais même en grossissant de nouveau, vous serez toujours dans la gamme de poids correspondant à votre ossature (pas forcément 55 kilos) et vous permettant d’avoir un indice de mase corporel normal. Car alimentation normale = santé normale = poids normal. Ce que j’appelle poids normal, c’est le poids qui vous est génétiquement destiné et qui ne vous engendre aucun problème de santé. 

3. Une crise de guérison

On peut définir une crise de guérison comme la réponse que fournit l’organisme à un changement du mode de vie. Cette réponse se caractérise par un ensemble de facteurs négatifs qui font que contrairement aux résultats escomptés, on est dans un état pire qu’à l’origine. En clair, on se sent d’abord très mal pour aller beaucoup mieux. Par exemple, vous êtes accro au café et vous décidez soudainement d’arrêter. Vous vous dites : "trop de café ce n’est pas bon pour moi alors je vais me sentir mieux si je n'en prends plus !". Seulement dans un premier temps, vous vous sentez pire qu’avant, fatigué et migraineux. C’est une crise de guérison. Ce genre de réaction est observable chez la plupart des personnes souffrant d'addiction en général lors de leur première phase de cure . La crise de guérison peut déconcerter et donner envie de laisser tomber car on se dit qu’on est sur la mauvaise voie. Pas du tout !

La crise de guérison survient simplement parce que, comme expliqué tout à l’heure, l’organisme profite du fait que vous ingériez moins de toxines pour faire le grand ménage ! Les déchets sont drainés hors du corps, mais sur leur chemin ils laissent des traces. Selon l’organe de provenance de ces déchets et les organes qu’ils rencontrent lors de leur évacuation, la crise de guérison se manifeste différemment. Dans le cas de l’acné, comme c’est la peau qui est l’organe d’évacuation des déchets, il est possible d’avoir plus de boutons qu’à l’accoutumée dans un premier temps. Vous pouvez aussi avoir le nez qui coule et des yeux larmoyants (ce fut mon cas), vous sentir fatigué, etc.

Donc, la crise de guérison c’est bien, mais attention ne confondez pas crise de guérison et traitement qui ne marche pas ou autre réaction anormale à vos changements. Une crise de guérison dure en moyenne deux semaines voire trois. Il y a ensuite une période d’accalmie où vous allez mieux, puis une autre crise peut subvenir. Il peut donc avoir des périodes où vos boutons reviennent alors que vous pensiez vous en être débarrassés. Dans ce cas, vous pouvez avoir fait une entorse à votre alimentation saine ou alors c’est une crise de guérison (c’est l’hypothèse qu’on préfère). Tout cela souligne aussi l’importance de boire vraiment beaucoup dans la journée pour favoriser le drainage des toxines afin de les éliminer au plus vite.


N'hésitez pas à partager vos réactions après lecture de cet article. 











Read More

mercredi 4 février 2015

Les effets d’une alimentation « anti-acné » (basé sur mon expérience)

On ne cesse de rappeler l’importance de manger sain pour être en bonne santé de façon générale et pour vaincre l’acné particulièrement. Mais concrètement l’alimentation anti-acné est-ce que ça marche ?

Eh bien oui, sinon je ne vous en parlerais pas ! Lorsqu’il fit adopter ses principes alimentaires à ses 42 patients atteints d’acné, Le Dr Seignalet observa 40 rémissions totales et 2 améliorations nettes de la qualité de peau.

Je respecte moi-même ces principes, atteinte d’acné depuis plus ou moins 3 ans. Cependant je ne les suis pas non plus à la lettre. Il est important de le préciser : je vous ai bien présenté les grandes bases de l’alimentation saine, mais ce ne sont pas non plus des versets bibliques. Chacun doit identifier quel aliment il ne tolère pas et le supprimer. Certains voient leur acné disparaître seulement en arrêtant de boire du lait, d’autres c’est le blé, ou encore le sucre raffiné et les aliments à IG trop élevés. D’autres encore sont un mélange de tout ça, un peu comme moi. Maintenant, si vous avez aussi été convaincus par les théories des scientifiques sur comment l’alimentation moderne affecte notre santé générale, vous pouvez tout aussi bien suivre parfaitement leurs indications. 

Personnellement, je consommais déjà rarement les produits laitiers, car je suis de toute façon intolérante au lactose. Tout de même, j’avais de l’acné. Après suppression du sucre blanc et contrôle psycho-rigide de l’index glycémique des aliments que je mangeais, j’ai observé une amélioration. C’est là que j’ai lu « l’alimentation ou la 3è médecine » du Dr. Seignalet. J’ai commencé à manger cru très très souvent, à espacer nettement ma consommation de viande et d’œufs et j’ai éliminé le blé sous toutes ses formes. Et là, ce fut pour moi une révélation. Je ne suis pas crudivore à 100%, je mange mes fruits et légumes crus, mais pour ce qui est des oléagineux ou encore des céréales, je ne fais même pas attention à la température de cuisson. Je veille néanmoins à la cuisson de mes viandes, poissons et œufs mais c’est surtout parce que j’aime les steaks saignants et les omelettes baveuses !

Pour savoir si vous supportez mal un aliment en particulier, il faut arrêter de le consommer, lui et tous ses dérivés, au minimum pendant un mois. Ensuite, on le réintroduit dans l’alimentation et on observe les effets sur la peau.

Pour moi, la seule recommandation à laquelle nul ne doit déroger c’est la consommation de légumes à tous les repas ( ¾ de légumes pour ¼ d’accompagnement). Pour les fruits, ça dépend. Si vous pensez être sensible à l’index glycémique, mangez des fruits à IG bas, non cuits et non mixés car dans ces deux cas, il y a cassure des fibres et donc libération d’encore plus de sucre. 

Je dirais que lorsqu’on a trouvé quels sont les aliments qui nous font du tort, qu’on a adapté les principes d’une alimentation anti-acné à notre cas et qu’on respecte scrupuleusement ces règles, l’acné tend à disparaître sous 2 à 3 cycles de peau, un cycle de peau durant 28 jours. Je rappelle l’équation : tend à disparaître ≠ ma peau est parfaitement lisse. Il est très important de s’armer de patience et de ne pas abandonner. Pendant des semaines, il est possible que vous n’ayez aucun résultat. Peut-être parce que vous n’avez pas encore éliminé le bon aliment ou tout simplement parce que votre peau n’est pas encore réceptive à vos changements alimentaires. Celle-ci peut d’ailleurs réagir de plusieurs façons : soit les boutons disparaissent normalement, soit ils ressortent plus nombreux et plus gros ! Etonnemment, c’est le dernier cas qui à mon avis témoigne le plus de vos efforts (je vous dis pourquoi ici) et qui indique que vous êtes complètement sur la bonne voie.

Le tout est donc de persévérer, et les résultats très nets apparaissent selon les personnes en 4 à 6 mois. Si passé ce délai, vous avez encore quelques boutons, pas de panique. Avec ce genre de méthode, ce qu’on évalue c’est la progression et non les résultats du moment. Demandez-vous d’où vous êtes partis, prenez même des photos car ça peut vous aider. Ne dites pas « ça ne marche pas, j’ai encore des boutons » dites plutôt « j’ai beaucoup moins de boutons qu’avant, je progresse ». Avoir le moral en cas d’acné, c’est vraiment trop important pour se laisser submerger de pensées négatives.









Read More

Trois astuces pour hydrater sa peau naturellement au quotidien





Nous avons vu ici comment bien nettoyer son visage afin de le débarrasser de toutes les impuretés en douceur et en profondeur. Passons maintenant à la prochaine étape primordiale dans le maintien d'une peau en bonne santé : l'hydratation.

Tous les jours nous faisons face à un environnement pollué, un climat parfois désagréable, des soins souvent agressifs, etc. Notre peau est soumise à rude épreuve! Elle se sent agressée et il devient nécessaire de la protéger pour la maintenir en bonne santé. Une peau saine est une peau qui sera plus apte à se défendre contre de potentiels organismes pathogènes, et surtout c'est une peau plus jolie.

La surface de la peau présente une structure appelée film hydrolipidique. Comme son nom l'indique, ce film est formé d'eau et de gras, et il assure la protection de la peau tout au long de la journée. Logiquement, si on veut aider la peau à se défendre, il est tout à fait logique de lui apporter des éléments qui se rapprocheront le plus de cette structure : de l'eau et de l'huile.


1. Les hydrolats :

Ils sont obtenus lors de la production d'huiles essentielles. Ils représentent la fraction des actifs de la plante qui sont solubles dans l'eau. Il existe différents hydrolats que vous pourrez utiliser selon votre type de peau. Si vous êtes sujet à l'acné, les hydrolats de Tea tree, de lavande, de citron sont faits pour vous! Si votre peau est plutôt sèche, vous opterez alors pour l'hydrolat de rose ou de camomille.
Il suffit de vous asperger le visage d'un peu d'hydrolat après le lavage et de tout de suite appliquer votre crème sans laisser sécher. Nul besoin d'utiliser du coton qu'on sait maintenant agressif pour la peau.
Les hydrolats sont fragiles, conservez-les au réfrigérateur. Choisissez des hydrolats de bonne qualité, sans aucun additif, même pas de l'eau. Vous les trouverez en magasin bio ou dans les magasins spécialisés en vente de produits cosmétiques naturels.


2. Le gel d' Aloe vera :


En matière d'hydratation, c'est pour moi le produit de référence. Il forme sur la peau un film protecteur et possède en plus des propriétés cicatrisantes. De plus, son pH acide correspond complètement à celui de la peau. Il est facile de trouver du gel d'Aloe vera de bonne qualité (plus de 90% de pureté) dans les parapharmacies ou en magasins bio. 
Le gel d'Aloe vera ne s'utilise pas seul, sinon il risque de se produire l'effet contraire : votre peau va s'assécher. Cela nous amène à la dernière étape du processus d'hydratation.


3. Les huiles végétales :
Pour compléter la protection de la peau, il est indispensable de lui apporter un corps gras qui va nourrir et retenir les molécules d'eau afin de garder une hydratation optimale tout au long de la journée. Une huile végétale appliquée sur le visage se doit être légère et non comédogène. C'est-à-dire qu'elle ne favorise pas l'obstruction des pores et l'apparition de points noirs. Ces huiles sont : 
  • Pour les peaux mixtes et grasses à tendance acnéique ou non : l'huile de Macadamia, l'huile de Jojoba (pour moi l'huile végétale par excellence!), l'huile de noisette, de papaye, de germe de blé. 
  • Pour les peaux sèches : l'huile de nigelle, d'abricot, de bourrache, d'onagre, de jojoba (oui, elle convient à tout le monde). 
En aucun cas on utilisera sur le visage des crèmes ou des huiles trop grasses type karité, ou l'huile de noix de coco qui est légère mais assez comédogène. Ces huiles sont surtout à utiliser sur le corps ou les cheveux (en faisant attention à ne pas s'en mettre sur le front ou les tempes). Sur le visage, c'est l'étouffement assuré et cela peut favoriser l'apparition de boutons.

Dans une noisette de gel d'Aloe vera, versez quelques gouttes d'une huile végétale adaptée à votre type de peau et appliquez sur votre peau ayant été aspergée d'hydrolat. Ces gestes simples et basiques vous parent pour la journée. Mais pour booster l'efficacité de vos soins et améliorer l'aspect de votre peau de façon encore plus nette, il existe une panoplie d'actifs qui vous seront utiles. Je vous en parlerai au cours de mes prochains articles.





Sources :


Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy

http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/gel-natif-daloe-vera-bio-aroma-zone#properties_uses



Read More

dimanche 1 février 2015

Nettoyer son visage naturellement

Si vous avez lu cet article, vous savez qu’il est important de se laver le visage deux fois par jour, en cas d’acné ou pas. Par-contre, il ne faut pas le faire n’importe comment. Il faut choisir les bons soins, ceux qui respectent la peau et ne la décapent pas. Ceux qui lui fournissent les éléments dont elle a besoin pour se protéger et conserver un bel aspect. Ces éléments doivent être faciles à assimiler, autrement dit, il faut fournir à la peau des éléments qu’elle connait déjà, car existant dans la nature. Je viens là de brièvement introduire l’un des principes que défend la cosmétique naturelle.
Mes produits phare dans le nettoyage naturel de peau : 


1. Le khassoul :
Cette argile marocaine riche en sels minéraux a pour propriété d’absorber les impuretés. Les minéraux contenus dans le rhassoul sont essentiellement : le silicium, le fer, le magnésium, le potassium. Ces ions entrent dans la composition originelle de la peau et participent à sa protection et à sa revitalisation. Lorsqu’on lave son visage avec le rhassoul, ces ions chargés positivement sont attirés par la peau chargée négativement. C’est par ce processus d’échange de particules chargées que le khassoul arrive à décoller les saletés (chargées négativement). On assiste donc à un nettoyage très doux basé sur des lois physiques.

Vous trouverez le khassoul sous forme de poudre oude plaquettes dans les épiceries orientales (moins cher, et pas de qualité moindre), en magasin bio, ou sur internet. 

Il s’utilise une fois par jour (je ne recommanderais pas une fréquence plus élevée). La préparation consiste à dissoudre la poudre ou les morceaux de khassoul dans de l’eau minérale ou un hydrolat. La pâte doit être de la consistance d’une pâte à crêpes à peu près. Le matin ou le soir, appliquez cette pâte sur le visage en frottant très légèrement. Laissez poser un peu moins de 5 minutes sans laisser sécher, puis rincez. Le visage est détoxifié et au fil du temps est clarifié. Si vous avez le teint terne, le khassoul est fait pour vous ! 


2. Le miel :

Hydratant, cicatrisant, renfort du système immunitaire… On ne compte plus les bienfaits du miel, en interne ou en externe. Laver son visage avec du miel, c’est tout à fait possible et cela fait appel à ses propriétés antiseptiques. Le miel étant acide il agit contre les bactéries ayant un effet nocif. Appliquez tout simplement une noisette de miel sur le visage avec des doigts propres et laissez poser minimum 10 minutes. Encore mieux : dans un environnement frais, le miel cristallise. Profitez de la présence de ces petits cristaux pour exfolier la peau tout en douceur. Mais attention, les cristaux doivent être extrêmement fins (ne pas laisser refroidir le miel trop longtemps et réchauffer dans la paume de la main si besoin), sinon c’est agressif. Frottez très légèrement et évitez l’utilisation du miel cristallisé en cas d’acné sévère active et si votre peau est trop sensible.

Choisissez bien votre miel. Il doit être 100% pur. Il laisse votre peau vraiment hydratée, souple, et propre ! 



3. L’éponge konjac :


Mon accessoire préféré ! C’est une éponge naturelle d’origine asiatique qui nettoie en profondeur tout en respectant le pH de la peau. Le maintien d’un bon pH permet à la peau de ne pas se faire attaquer par de mauvaises bactéries, et donc on limite l'apparition des boutons. L’éponge Konjac active le renouvellement cellulaire, désincruste les pores. Il est aussi dit qu’elle referme les pores mais j’ai personnellement observé ce phénomène après 3 mois d’utilisation et encore, il est vraiment léger. Néanmoins, c’est pour moi un accessoire incontournable. 

Il existe plusieurs déclinaisons d’éponge Konjac selon votre type de peau. En cas d’acné ou de peau grasse, utilisez l’éponge Konjac au charbon de Bambou que vous pouvez acheter sur internet (j’utilise celle de « nawemo » et j’ai aussi testé celle de « the Konjac sponge company » achetées sur amazon. Je recommande vivement). Je pense que l’éponge Konjac est aussi vendue dans les magasins Kiko, mais beaucoup en disent qu’elle est de mauvaise qualité. 

L’éponge Konjac peut s’utiliser seule : vous frottez doucement votre visage avec l’éponge gorgée d’eau en effectuant des mouvements circulaires. Moi je m’en sers pour retirer le khassoul ou le miel que j’ai appliqué. Cette éponge à la texture très agréable vous laisse une peau douce qui respire. Cet accessoire est vraiment un allié contre les imperfections et la peau grasse.



Vous avez aimé cet article? N'hésitez pas à partager votre avis et vos questions dans les commentaires.






Sources :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Tensioactif#Tensioactifs_cationiques

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rhassoul

http://espacebeaute.voila.net/oligoelements.htm

































Read More
Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Bienvenue sur mon blog, un concentré de petits secrets pour construire sa beauté pas à pas et préserver son bien-être. "Saine et belle", c'est la vision d'une beauté 100% naturelle qui découle de la santé de l'organisme et qui défie les codes imposés par nos sociétés actuelles.

© Saine et belle, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena