dimanche 25 janvier 2015

Soigner son acné en mangeant

Voici le premier article d’une très longue série je l’espère. Dans cette rubrique, je ne traiterai que des sujets en rapport avec l’entretien de la peau au naturel, qu’elle soit saine ou en proie à des pathologies, principalement l’acné. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir d’où vient l’acné et quels sont ses rapports méconnus à l’alimentation.
L’acné est une maladie inflammatoire chronique qui confère à la peau un aspect inesthétique. En cela, elle est souvent à l’origine d’un manque d’estime de soi chez les personnes atteintes. Véritable fléau, l’acné est pourtant une maladie bénigne tout à fait curable, mais par des méthodes pas toujours sans conséquences. Pour contrer ces méthodes, plusieurs scientifiques ont établi des hypothèses sur les origines réelles de l’acné et les moyens la soigner sans danger.
 
 Le mécanisme connu de l’acné
 
L’apparition de l’acné résulte de la combinaison de trois phénomènes que sont :
Ø  Une production excessive de sébum (substance grasse protectrice de la peau) par les glandes sébacées
Ø  Une obstruction du follicule pileux due à une multiplication de certaines cellules cutanées (kératinocytes) plus rapide que leur élimination.
Ø  Prolifération incontrôlée de la bactérie Propionibacterium acnes au sein du pore, provoquant une inflammation.


                                                        Mécanisme général de l’acné
 
 
Acné et alimentation moderne
 
Plusieurs chercheurs s’accordent à dire que l’acné est une maladie des temps modernes, au même titre que le diabète, l’hypercholestérolémie, ou encore le cancer. En effet, ces pathologies sont inexistantes au sein des populations autochtones ayant conservé une alimentation de type ancestral (peuple zoulou d'Afrique, Papous, etc). Plusieurs hypothèses scientifiques ont alors été avancées pour tenter d’expliquer en quoi l’alimentation moderne nuit à la santé générale.
On sait que nos enzymes digestives sont génétiquement programmées pour reconnaitre des molécules alimentaires bien spécifiques. Cependant, du fait des méthodes de culture actuelles et des procédés de transformation chimique ou génétique des aliments, ces molécules ont eu tendance à changer de conformation au cours du temps. Ainsi, leur reconnaissance par les enzymes est amoindrie et la digestion ne se fait donc pas de manière optimale. C’est de là que proviendrait la genèse de molécules toxiques nuisibles à la santé. Ces molécules toxiques, l’organisme cherche à les éliminer par tous les émonctoires, notamment par la peau.
 
Ce sont alors nos gènes qui déterminent nos besoins nutritionnels. Ceux-ci n’ont évolué que de 0,02% depuis 40000 ans. Le début du paléolithique étant estimée à environ 3, 000,000 d’années et sa fin à environ 8000-9000 ans, nous possédons donc le même patrimoine génétique que nos ancêtres. De ce fait, c’est l’alimentation de cette époque qui nous conviendrait le mieux.
 
Alors, comment mangeait-on à l’ère préhistorique ? Et bien on mangeait cru, et surtout il n’existait pas de plats tout prêts à réchauffer dans un engin communément appelé micro-ondes. On respectait les produits généreusement offerts par la nature et on les ingérait en ne leur apportant aucune modification que ce soit. Le problème des plats déjà cuisinés de l’industrie alimentaire est qu’ils sont bourrés de substances nocives  et d’exhausteurs de goût (conservateurs, mauvaises graisses, sucre, sel).
 
Le Dr. Jean Seignalet était un pionnier des greffes d’organes et de tissus. Il s’est aussi  fait connaitre grâce à son programme d’alimentation spécialisé ayant soigné une liste exhaustive de maladies. Il considère l’acné comme une pathologie d’élimination cutanée. Il recommande d’éviter au maximum un certain nombre d’aliments car ayant subi trop de mutations au cours du temps ou générant trop de toxines :
 
Ø  Les laits animaux : en particulier le lait de vache dont la teneur en calcium est beaucoup trop élevée pour les besoins humains, contrairement aux idées reçues. De plus, avec les méthodes d’élevage modernes axées sur une production massive, les animaux sont gavés d’hormones et d'autres produits néfastes en tout genre. Lorsqu’on a de l’acné, celle-ci est souvent étroitement liée à un dérèglement hormonal, donc on évitera d’aggraver notre cas en ingérant encore plus d’hormones.
Ø  Les céréales ayant subi au cours du temps des mutations génétiques trop importantes comme le blé, l’orge, le seigle, l’épeautre, le maïs. On sait aussi maintenant que la cuisson du blé génère une molécule s’accumulant sur les parois de l’intestin : le gluten. Certaines personnes qui y sont intolérantes peuvent développer de l’acné, toujours dans le cadre d’une tentative d’élimination par voie cutanée.
Ø  Les aliments excessivement cuits : Selon le Dr. Seignalet, la cuisson au-delà de 110°C génèrerait des toxines et les aliments cuits les plus à craindre sont les viandes et les œufs. L’idéal serait de manger cru autant que possible.
Ø  Les huiles raffinées : il faut privilégier autant que possible les huiles vierges de première pression à froid.
 
Si après toutes ces recommandations vous vous sentez perdus et très perplexes, c’est tout à fait normal. Vous avez l’impression que vous ne pouvez plus rien manger ? Détrompez-vous, on recense à ce jour 1800 aliments différents existant à la portée de l’humain. Il y a donc bien une vie après les pâtes et le riz… Je le répète, cet article n’est que le premier d’une longue série. Je m’emploierai donc à expliciter les théories mises en avant par les chercheurs pour démontrer la relation entre acné et alimentation.
 

4 commentaires:

  1. Le sujet est très intéressant et la compréhension est facilité par les schémas.
    Hâte de lire les articles suivants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'espère que mes prochains articles seront autant appréciés.

      Supprimer
  2. Sujet super bien expliqué.
    Merci beaucoup, tu éclaires ma lanterne sur mes boutons qui me suivent depuis mon adolescence.
    Merci ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait plaisir de savoir mes articles utiles. Merci de m'avoir laissé ton avis!

      Supprimer

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Bienvenue sur mon blog, un concentré de petits secrets pour construire sa beauté pas à pas et préserver son bien-être. "Saine et belle", c'est la vision d'une beauté 100% naturelle qui découle de la santé de l'organisme et qui défie les codes imposés par nos sociétés actuelles.

© Saine et belle, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena