Saine et belle

vendredi 9 septembre 2016

Mieux comprendre son alopécie de traction

Nous avons presque toutes vécu une période où nous ne savions absolument pas nous occuper de nos cheveux. Et même si beaucoup d'entre nous ont repris de bonnes résolutions, il reste parfois des séquelles de la mauvaise époque. L'alopécie de traction en est une et elle peut se montrer persistante. Il s'agit d'une perte de cheveux au niveau du front qui peut même s'étendre sur tout le pourtour de la tête selon les cas. C'est un sujet qui revient souvent auprès de mes clientes donc j'ai décidé d'en faire un article en suivant comme d'habitude un plan qui rappelle d'abord une liste non exhaustive de causes possibles puis quelques solutions efficaces.


Alopécie de traction : les origines et facteurs aggravants

Elles sont diverses, beaucoup proviennent de mauvaises habitudes et d'autres chutes de cheveux sont d'ordre médical (carences, dérèglement hormonaux, etc.). Nous n'aborderons pas ces dernières origines dans cet article. Si malgré le fait que vous manipuliez très bien vos cheveux vous observez toujours une chute, pensez à vous faire un bilan médical pour identifier un potentiel problème interne.
Parmi les habitudes qui peuvent engendrer une alopécie de traction: 

  • Les tresses trop fines : j'ai dit mille et une fois les conséquences des tresses fines et trop serrées sur ce blog, mais la répétition est pédagogique! Espacez vos tresses, faites les plus grosses, moins serrées. Beaucoup de coiffeuses commettent l'erreur en tressant les cheveux du pourtour de la tête de prendre une petite quantité de cheveux et d'y accrocher une grosse pièce de mèche. Eh bien c'est tout le contraire qu'elles devraient faire. Les cheveux au niveau du pourtour sont déjà naturellement plus fragiles car assez fins. Le fait d'y accrocher des mèches va ajouter un poids et si la pièce de mèche est trop grosse, les cheveux vont devoir supporter un poids trop lourd et ils se casseront à force car vous les aurez arraché à petit feu. Si vous voulez vous tresser avec des rajouts, prenez plutôt une bonne quantité de cheveux sur la zone frontale et accrochez-y moins de mèches pour que la tresse ne soit pas trop lourde à supporter. D'aucun diront que ça fait moins joli, moi je dis que peu de gens dans votre entourage remarqueront la différence si la tresse est bien faite.

  • Les chignons trop serrés : c'est à peu près la même histoire que les tresses.. Évitez de trop serrer vos chignons au risque d'appliquer une tension trop forte au niveau des cheveux du pourtour. Évitez aussi de faire tout le temps les mêmes coiffures pour ne pas faire "souffrir" les mêmes parties de la chevelure qui finiront par se fragiliser et peut-être tomber. 

    • Le peigne : lorsqu'il est mal utilisé cet outil est un des pires ennemis des cheveux de type Afro. Si vous vous défrisez les cheveux le problème est quand même moins grave. Personnellement le peigne est pour moi un ustensile tout à fait dispensable et c'est peu de le dire. Si vous vous ne concevez pas de vous en passer, tentez au moins de l'utiliser correctement. On ne peigne pas des cheveux à sec, c'est-à-dire que pour pouvoir être peignés, vos cheveux doivent avoir été hydratés et nourris au préalable ou alors vous devez les avoir enduits d'un produit démêlant. Si vous souffrez d'une alopécie de traction, le peigne va aggraver votre problème si vous l'utilisez au niveau des zones atteintes alors limitez-en l'utilisation. A la place ordonnez juste vos cheveux devant avec une brosse à dent.

    • Dormir sans se couvrir la tête : Eh oui c'est important. Couvrez-vous la tête d'un foulard fait d'une matière qui n'absorbe pas l'hydratation. La matière phare est le satin. Si vous dormez sans vous couvrir la tête vos cheveux vont frotter sur l'oreiller, se dessécher, s'emmêler et se casser. 

    • Le manque d'hydratation : comme je le dis souvent, hydrater les cheveux les assouplit et limite la casse. Évitez ainsi d'utiliser des produits capillaires asséchant comme certains gels par exemple.

    Alors des produits à vous recommander? Pour moi les gestes priment toujours sur les produits, mais quand les bonnes habitudes sont prises, des huiles essentielles stimulatrices de la pousse peuvent aider: ail, menthe poivrée, arbre à thé, eucalyptus, etc. Une à 2 gouttes à diluer dans une cuillère à café d'huile végétale légère et appliquer en massage sur les zones atteintes. Saine et belle propose en soins personnalisés à Dakar des huiles stimulatrices de ce genre, il suffit de remplir le questionnaire

    Attention, dans certains cas le cheveu peut ne plus pousser malgré vos efforts car le bulbe est atteint. Pour savoir s'il est atteint ou non, vous pouvez passez vos doigts délicatement sur la zone d'alopécie. Si vous sentez un duvet, il y a encore espoir que les cheveux repoussent.


    Read More
    Fourni par Blogger.

    Soyez imformés de la parution de mes nouveaux articles par mail

    Qui êtes-vous ?

    Bienvenue sur mon blog, un concentré de petits secrets pour construire sa beauté pas à pas et préserver son bien-être. "Saine et belle", c'est la vision d'une beauté 100% naturelle qui découle de la santé de l'organisme et qui défie les codes imposés par nos sociétés actuelles.

    © Saine et belle, AllRightsReserved.

    Designed by ScreenWritersArena